ActualitésDossier à la UneNation

Assemblée nationale: Gabriel Kyungu très satisfait de la mise sur pied des 26 commissions spéciales

Le président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, Antoine-Gabriel Kyungu s’est dit satisfait de l’évolution du travail dans les commissions spéciales mises en place pour l’examen des dossiers des députés en vue de la validation des pouvoirs des élus. Ce travail qui consiste à la vérification des éléments constitutifs du dossier que doit avoir un député est purement administratif parce qu’il ne touche pas le fond ni le contentieux électoral.

La visite de ces 26 commissions était une façon pour le doyen d’âge de tous les élus nationaux de se rendre compte de la manière dont le travail se déroule, étant donné que le délai fixé pour cet examen est de cinq jours. C’est également une manière, pour lui, d’impulser un rythme de travail dans un élan républicain afin de permettre un fonctionnement harmonieux des institutions issues des élections du 30 décembre 2018. Au cours de cette visite, Gabriel Kyungu a invité les députés à la rigueur sur le temps des travaux parlementaires. A ses collègues députés, il a encore rappelé que les commissions spéciales n’ont pour rôle que de vérifier la conformité des dossiers des élus et non d’examiner le fond ou un quelconque contentieux électoral. Pour le président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, les commissions spéciales présenteront leurs rapports à la grande plénière en vue de la validation des pouvoirs de chaque député.

A l’issue de la rencontre, Gabriel Kyungu s’est dit satisfait de l’évolution des travaux dans les 26 commissions. «J’admire l’état d’esprit et l’assiduité que font montre les collègues députés. Il y en a qui sont déjà presqu’à la fin. Ils font preuve de la ponctualité et de la volonté d’aller de l’avant. Le pays peut compter sur l’Assemblée nationale actuelle composée principalement des jeunes turcs déterminés à mettre le train sur les rails. Je suis content de constater que tout le monde est là et que tout le monde travaille. Nous avons donné un délai de cinq jours comme marge de sécurité afin qu’il n’y ait pas de choses qui fassent trainer le travail. Et je pense qu’il y aura une plénière la semaine prochaine pour adopter les travaux qui sont en cours. C’est une plénière qui sera consacrée à la validation des mandats des députés», a déclaré le président du bureau provisoire de la Chambre basse du Parlement RD-congolais. Il convient de signaler que les 26 commissions spéciales mises en place répondent à la logique de 26 provinces qui composent la RD-Congo. Pour ce travail, les dossiers des députés appartenant à une province sont examinés par leurs collègues d’une autre province. C’est le cas, par exemple, de la commission de la province du Sud-Kivu qui examine les dossiers des députés de la ville de Kinshasa, alors la commission de la province du Kwilu se charge des dossiers des élus nationaux de la province de l’Ituri. Les dossiers des députés du Sankuru sont examinés par la commission de la province de la Tshuapa.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer