ActualitésDossier à la UneSanté

RDC: Un ancien Dircaba de Kabila atteint du Coronavirus

L’affaire a été gérée et gardée loin des indiscrétions. Mais elle a fini par s’ébruiter. Jean-Pierre Kambila, ancien Dircaba de Joseph Kabila, est atteint du Coronavirus. C’est lui le troisième cas dont a parlé le 15 mars le ministre de la santé Dr Eteni Longondo. C’est lui le Congolais, le compatriote qui revenait de la Suisse. Selon des sources à Kinshasa, Kambila, présentement interné dans un pavillon aux Cliniques Ngaliema, a séjourné à Lausanne et est passé par la France avant de regagner la capitale de la RD-Congo. Très actif sur Twitter, son dernier message sur ce réseau social a été posté il y a sept jours. Kambila atteint, la menace Coronavirus est prise très au sérieux par le Docteur Muyembe.

Menace collective

Le virologue, champion en lutte contre Ebola a déclaré mardi à l’Assemblée nationale que la menace de l’épidémie du Coronavirus doit être prise au sérieux sans paniquer. Lors de la séance académique devant les députés, il a indiqué que du point de vue de la contamination, le Coronavirus est plus dangereux que l’épidémie d’Ebola. «Le vaccin Ebola ne peut pas agir sur le COVID-19, parce que ce sont deux virus différents. Le problème est que jusqu’à présent, je ne sais pas comment on traite cette maladie. C’est comme si nous n’étions pas préparés pour recevoir tous ces cas», a déclaré Dr Jean-Jacques Muyembe.

Pour l’heure, le médecin ne dispose d’aucun plan de prise en charge de cas de Coronavirus. Il a proposé que des mesures soient prises sans attendre car la RD-Congo ne dispose pas des moyens comme la Chine pour faire face à cette pandémie. Dr Muyembe a confirmé que la RD-Congo fait état de quatre cas et plus de 300 contacts suivis. «Le plus important, est de savoir pourquoi les 4 malades sont passés par la frontière sans avoir été détectés. Les voyageurs peuvent, quelques temps avant d’entrer dans l’avion, prendre du paracétamol et quelque temps après, la fièvre disparait», a-t-il fait savoir. Muyembe a appelé aussi tous ceux qui sont commis aux frontières aéroportuaires de bannir les mauvais comportements de se faire corrompre, a indiqué Radio Okapi. «Si c’est dans notre culture, il faut changer. Cette menace n’est pas individuelle, elle est collective. Nous devons tous contribuer à arrêter cette maladie, pour qu’elle n’entre pas chez nous, sinon, nous n’aurons pas la possibilité de tout contrôler», a-t-il prévenu.

Pour l’heure, le médecin ne dispose d’aucun plan de prise en charge de cas de Coronavirus. Il a proposé que des mesures soient prises sans attendre car la RD-Congo ne dispose pas des moyens comme la Chine pour faire face à cette pandémie. Dr Muyembe a confirmé que la RD-Congo fait état de quatre cas et plus de 300 contacts suivis. «Le plus important, est de savoir pourquoi les 4 malades sont passés par la frontière sans avoir été détectés. Les voyageurs peuvent, quelques temps avant d’entrer dans l’avion, prendre du paracétamol et quelque temps après, la fièvre disparait», a-t-il fait savoir. Muyembe a appelé aussi tous ceux qui sont commis aux frontières aéroportuaires de bannir les mauvais comportements de se faire corrompre, a indiqué Radio Okapi. «Si c’est dans notre culture, il faut changer. Cette menace n’est pas individuelle, elle est collective. Nous devons tous contribuer à arrêter cette maladie, pour qu’elle n’entre pas chez nous, sinon, nous n’aurons pas la possibilité de tout contrôler», a-t-il prévenu.

Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer