ActualitésNation

A l’issue de la conférence de Goma: Kabila et ses gouverneurs demandent à Tshibala de recenser les contrats miniers

La Conférence des gouverneurs, tenue à Goma du 18 au 19 décembre, a noté que les provinces enregistrent un faible niveau de maximisation des recettes. Cette situation est due aux facteurs économiques, financiers et institutionnels. Pour relever ce défi, il a été recommandé au gouvernement central de recenser tous les contrats miniers échus pour permettre aux provinces et à d’autres investisseurs d’investir dans le secteur minier. Cette recommandation intervient au moment où l’Assemblée nationale et le Sénat sont convoqués en session extraordinaire en janvier prochain pour voter le nouveau code minier.
 
Les lampions se sont éteints sur la 6ème Conférence des gouverneurs de provinces tenue à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, du lundi 18 au mardi 19 décembre, sous la présidence du Chef de l’Etat Joseph Kabila. Axée sur le thème: «Mobilisation des recettes locales et structure des dépenses», cette conférence a évalué également le taux d’exécution des recommandations de la précédente édition par chaque province. De nouvelles recommandations ont été formulées. Dans ce lot, la Conférence a recommandé au gouvernement central de recenser tous les contrats miniers échus pour permettre aux provinces et à d’autres investisseurs d’investir dans le secteur minier.
Cette recommandation est tombée au moment où les deux chambres du Parlement sont convoquées en session extraordinaire du 2 au 28 janvier 2018 pour examiner et adopter en urgence le projet de loi portant nouveau code minier.  Concernant la mobilisation des recettes des provinces et leur structure des dépenses, il a été établi que les provinces enregistrent un faible niveau de maximisation des recettes. Cette situation est due aux facteurs économiques, financiers et institutionnels. Il a été demandé aux gouverneurs de renforcer leurs capacités des règles financières. Une grande partie de ces recettes est affectée aux dépenses courantes. Quant à l’état des lieux des provinces, la Conférence a noté quelques points saillants. Notamment, les poches résiduelles dans les provinces du Nord-Kivu, Tanganyika, Ituri, Haut-Uélé et Maniema. La Conférence a appelé tous les RD-Congolais à protéger leur pays et à ne pas prêter leur flanc aux ennemis de la patrie.  Cette rencontre se tient deux fois par an de manière rotative conformément à l’article 200 de la Constitution et à la loi organique portant son organisation et son fonctionnement. Elle constitue un cadre institutionnel où chaque gouverneur fait l’état des lieux de sa province. La prochaine Conférence des gouverneurs se tiendra à Mbandaka, chef-lieu de l’Equateur.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer