Le Dircab de Ngobila, Me Freddy Bonzeke, victime d’une guerre de positionnement

0

Depuis quelques temps, des personnes tarées usent des médias en ligne pour vilipender le Directeur de cabinet du gouverneur de la ville de Kinshasa, Me Freddy Bonzeke Iliki. Bien que leurs motivations soient inconnues jusque-là, leurs accusations et propos peu recommandables contre le Dircab du gouverneur prouvent à suffisance qu’il s’agit d’une guerre de positionnement, dont Me Freddy Bonzeke Iliki est victime. 

Des gens qui ont échoué à avoir son fauteuil faute de compétence voulue, cherchent à avoir sa tête à tout prix. Tout est parti de son intervention sur la radio «Top Congo Fm», dimanche 18 août 2019, pour faire un démenti de l’arrêté qui a circulé sur la toile portant permutation des bourgmestres et bourgmestres adjoints. Seule personne habilitée à certifier un arrêté du gouverneur de la ville, le Directeur de cabinet a fait une belle intervention médiatique, avec des mots bien choisis, pour clarifier l’opinion et contester l’authenticité de cet arrêté qui ne porte ni date, ni numéro, ni sceau de l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Curieusement, cette sortie médiatique du reste avalisée par l’autorité urbaine fait l’objet de critiques de la part des personnes mal intentionnées. Ça s’appelle de la pure jalousie. Dans cet article mal structuré caractérisé par un enchaînement illogique d’idées, les initiateurs et le rédacteur de ce texte estiment qu’il faudrait que le gouverneur Gentiny Ngobila se débarrasse de son Directeur de cabinet. Quelle demande utopique et chimérique! Ces personnes ignorent le rapprochement justifié qui lie les deux personnalités. Juriste de formation, Me Freddy Bonzeke Iliki a un parcours élogieux, couronné de beaucoup de mérites au regard de ses compétences. Il a une maitrise indéniable du Droit administratif. N’en déplaise à ses bourreaux!

Le communiqué officiel auquel fait également allusion cet article posté dans les médias en ligne dans l’intention de nuire, a été signé par le Directeur de cabinet du gouverneur de la ville, dont la copie mise à la disposition du public a été certifiée par lui-même. Une leçon de morale pour ceux qui ne savent pas: une copie d’un document qui est certifié, a valeur de l’original. En clair, comme il s’est agi de la photocopie de l’original, il était impérieux que le Dircab certifie ce document pour authentification et surtout que ce communiqué concernait le faux et usage des faux. Et puis, il est de notoriété que c’est le Directeur de cabinet qui a le pouvoir de certifier les documents dans un cabinet.

Ces mauvaises langues font fi de tous les changements apportés depuis l’avènement du gouverneur Gentiny Ngobila à la tête de la ville province de Kinshasa. Un travail immense est fait pour assainir l’administration et les finances de la ville. Quant aux cadres et agents, ils sont payés régulièrement. Des signaux forts sont déjà lancés pour rendre la capitale véritablement propre. Gentiny Ngobila veut faire la différence, à l’exemple d’autres grandes capitales africaines, en attendant le lancement en septembre prochain de la campagne de grande envergure «Kinshasa bopeto», concept sur lequel repose tout le programme du gouvernement provincial dirigé par Gentiny Ngobila.

Tino MABADA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom