EtrangerPolitique

UA, ONU, EU et OIF préoccupées par la situation de la RD-Congo

L’Union africain -UA-, les Nations unies -ONU-, l’Union européenne -EU- et l’Organisation internationale de la Francophonie -OIF- sont gravement préoccupées par les violents incidents survenus récemment à Kinshasa et à l’intérieur de la RD-Congo où les manifestants et les forces de sécurité se sont affrontés, entrainant des pertes en vies humaines et causant des dégâts matériels importants.
Dans un communiqué conjoint publié à New York le samedi 24 septembre 2016, ces organisations partenaires appellent non seulement la RD-Congo au calme, mais également au dialogue et à la tenue rapides des élections crédibles et apaisées.
Les quatre organisations partenaires lancent un appel à tous les acteurs politiques de la RD-Congo y compris la Majorité présidentielle -MP- et l’Opposition politique afin qu’ils fassent preuve de retenue dans leurs actions et déclarations et à exhorter leurs partisans à renoncer à la violence. El Ghassim Wane, le sous-secrétaire de l’ONU chargé de la paix, se dit inquiet de la situation politique et sécuritaire en RD-Congo. «Le communiqué reflète l’inquiétude qui est la nôtre quant aux incidents qui ont eu récemment lieu en RD-Congo.
 
Dans ce communiqué, nous avons lancé un appel à tous les acteurs politiques pour qu’ils fassent preuve de retenue», affirme-t-il. A cet effet, UA, ONU, EU et OIF invitent également les autorités RD-congolaises à promouvoir et protéger les Droits de l’Homme et à respecter les libertés fondamentales consacrées dans la Constitution, y compris lors de manifestations publiques.
 
Il avertit: «toutes les parties prenantes y compris les fonctionnaires des institutions judiciaires et de sécurité ont la responsabilité d’agir dans le strict respect de la loi et des Droits de l’Homme et devront faire face aux conséquences de leurs actes en cas de manquement». Tout en restant déterminées à continuer de soutenir le dialogue politique national en cours, les quatre organisations internationales partenaires rappellent à la RD-Congo la résolution 2277 du Conseil de sécurité de l’ONU.
 
Elles demandent au gouvernement de la RD-Congo de rester engagé dans le processus de dialogue en continuant à prendre des mesures visant à créer un climat de confiance. Enfin, elles encouragent les groupes politiques qui ne font pas partie des négociations en cours à jouer un rôle constructif en vue de contribuer à la tenue d’élections crédibles le plus tôt possible.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer