VL1 : Mazembe sacré champion, Bazano se retire du championnat

0

C’était dans l’air depuis quelques jours. La Fédération congolaise de football association -FECOFA- a officiellement déclaré la fin de la saison sportive 2019-2020 en RD-Congo. Arrêtées le 16 mars dernier pour une période initiale de 30 jours, les compétitions de football ne reprendront plus pour cet exercice. La Covid-19, qui sévit en RD-Congo, a eu raison du sport roi. La nouvelle a été rendue officielle mercredi 13 mai au sortir d’une ultime réunion du Comité exécutif tenue dans un hôtel de Kinshasa. Selon Belge Situtala, Secrétaire général adjoint de la FECOFA en charge des compétitions, cette décision puise sa force légale aux articles 115 et 309 des règlements généraux et sportifs -RGS.

Conséquence: Mazembe, du haut de ses 53 points acquis en 20 matchs, est déclaré champion de la VL1 pour la saison 2019-2020. Pour le reste, la FECOFA a décidé de prendre en compte le classement de toutes les compétitions en date du 16 mars, en dépit des inégalités de matchs disputés entre les équipes. Exception faite pour la zone de développement Est de la Ligue 2. Ainsi, V.Club glane le deuxième ticket qualificatif pour la Champions League 2020-2021. Les Kinois, 2ème à l’arrêt du championnat avec 42 points, peuvent dire merci aux circonstances. Avec 21 matchs joués, ils ne pointent qu’à deux longueurs de Maniema qui compte 40 points en 19 sorties. L’équipe de Kindu va donc se contenter de l’autre Coupe d’Afrique malgré la meilleure saison de son histoire en championnat national.

La clôture de la saison sportive signifie aussi la non-organisation de la Coupe du Congo. La FECOFA a levé l’option d’offrir au DCMP, 4ème au classement avec 38 points collectionnés après 19 matchs, la dernière place qualificative pour l’Afrique.

Quand Bazano grince les dents

La Covid-19 n’a pas fait que d’heureux. Dans l’autre-sens, Bazano crie au scandale. L’équipe de Lubumbashi, 5ème à l’arrêt avec 37 points pour 19 matchs joués, a annoncé, jeudi 14 mai, son retrait du championnat. «Nous n’allons plus continuer à servir de béquille. Moi et mon comité disons au revoir au foot RD-congolais», a déclaré Kasongo Mabwisha, président de la JS Groupe Bazano. Une décision qui semble démesurée, murmure-t-on dans les couloirs de la LINAFOOT, d’autant plus que Bazano ne doit sa non-qualification qu’à deux facteurs: la Covid-19 et sa propre prestation.

«Tout le monde est d’accord sur l’impossibilité de la reprise du championnat. Alors je me demande quelle solution aurait satisfait Bazano», explique un membre de la FECOFA sous le sceau de l’anonymat. Et d’ajouter: «Que l’on considère les classements de la manche aller ou par ratio, Bazano est toujours 5ème. Il n’ya pas eu injustice». A en croire ce dirigeant, la colère passera, Bazano reviendra bientôt au bon sens et acceptera sportivement le verdict édicté par la pandémie, un cas de force majeure donc.

Pour ce qui est des promotions et des relégations, il a été décidé d’homologuer les classements des zones Ouest et Centre-sud de la Ligue 2. La zone Est, ayant accusé un grand retard, ne connaitra pas de promus. Ainsi, JSK de Kinshasa et Etoile jaune de Lubumbashi montent en Ligue 1 pendant que Nyuki et Bukavu Dawa font le chemin inverse. Sanga Balende, 14ème au classement, est sauvé de justesse par un concours de circonstances. Aux Anges et saints de Mbuji-mayi de faire mieux la saison prochaine qui sera certainement loin des tourments covidiques.

Dandjes LUYILA