Sports

Les Léopards se qualifient dans la douleur

Les Léopards de la RD-Congo ont failli se faire surprendre par les Hirondelles du Burundi hier dimanche 15 novembre 2015, en match comptant pour le 2ème tour des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018. Alors qu’ils menaient au score, les RD-Congolais ont été rattrapés au score, à deux reprises, par les Burundaisvisiblement décidés à réaliser un exploit à Kinshasa. C’est sur la note de deux buts partout que les deux protagonistesont quitté la pelouse du stadium des Martyrs relooké. Grâce à sa victoire en manche aller, 3-2, sur la terre burundaise, la RD-Congo se qualifie tout de même pour la phase de poulesde ces éliminatoires.
Il y a eu plus de peur que de mal dans la rencontre ayant opposé, hier dimanche 15 novembre 2015, les Léopards de la RD-Congo aux Hirondelles du Burundi dans le cadre de la manche retour du premier tour des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du Monde Russie 2018. Alors qu’ils avaient réussi à s’imposer à l’extérieur face à la sélection burundaise en manche aller, les Léopards n’ont pas pu faire la différence à Kinshasa devant leur public. Ils ont été tenus en échec, 2-2, par les Burundais.
Après avoir dépassé le premier quart d’heures sans marquer, les Léopards, jusqu’alors maître du jeu, ont ouvert la marque à la 17ème minute de jeu par l’entremise de N’kololoqui reprenait un centre à rat de sol de Yannick Bolasie, manqué en premier lieu par Mbokani. 11 minutes plus tard, soit à la 28ème, un auto-but de Mbokani a permis aux Burundais de revenir à la hauteur des RD-Congolais. 1-1. C’est sur cette parité au score que  les deux sélections vont retrouver les vestiaires.
Après le jus, les Léopards vont inscrire leur deuxième but à la 76ème minute de jeu sur un penalty consécutif à une faute surYannickBolasie qui s’est rendu justice en le transformant.La durée de joie des RD-congolais, venus en masse assister cette rencontre,ne dépassera les minutes réglementaires d’un match de football. Quelques minutes avant le coup de sifflet final, les Burundais obtiendront eux aussi un penalty suite à une faute perpétrée parIsamaMpeko dans la surface de réparation. Penalty qui sera transformé par les Burundais. 2-2,c’est le score qu’affichera le marquoir du stade des Martyrs au terme de la rencontre.
Un score tout de même favorable pour les RD-Congolais qui se qualifient pour la phase de poules grâce à la victoire arrachée en manche aller. Toutefois, le public venu en grand nombre au stade des Martyrs n’a pas du tout apprécié la prestation des Léopards. Jouant avec une sorte de légèreté et un excès de zèle, les hommes de Florent Ibenge n’ont pas joué du beau football comme on les a vus jouer au Burundi. Déjà en début de match, les RD-Congolais ont fait plusieurs pertes de balles.Le latérale droit,IsamaMpeko,qui a pourtant joué tout le match alors qu’il n’était dans son jour, n’a été que l’ombre de lui-même.
Il s’est notamment illustré en ratant ses centres. Il a même été auteur de la faute bête qui a permis aux Burundais de revenir au score quelques minutes avant la fin du temps règlementaire. L’absence de Youssouf Mulumbu au milieu de terrain s’est fortement fait remarqué car tous les ballons arrivant au milieu de terrain étaient aisément récupérés par les Burundais.
Venus jouer le tout pour le tout parce que perdant à domicile lors de la manche aller, les Hirondelles ont tout de même fait douter les poulains de Florent Ibenge. Avec un bloc défensif indéfectible, les Burundais ont empêché lesattaquants RD-congolais de développer leur jeu. A chaque fois que Bolasie touché la balle, il avait tout de suite trois défenseurs sur lui.
Menés au score à deux fois, les Burundais ont su rattraper leur retard au score jusqu’à obtenir le point du match nul.N’eut été leur défaite à domicile à la manche aller, ils pouvaient bien réaliser la surprise. Il sied de noter que ce match a marqué l’ouverture officielle du stade des Martyrs fermés depuis deux ans pour des travaux de réfection. Ce stade a subi durant dix mois des travaux de grande envergure. L’aire de jeu, les vestiaires, la tribune d’honneur, les pourtours, les toilettes, la clôture ainsi que toute l’enceinte du stade ont été remis à neuf. Au total 257 caméras de surveillance ont été placées pour renforcer la sécurité.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer