Sports

CHAN 2020 : comme en 2016, la RD-Congo croise le pays hôte en quarts

Le premier cap de la compétition franchi avec brio, place à la phase à élimination directe. Le Cameroun ! C’est bien lui le prochain adversaire des onze national de la RD-Congo en quart de finale. Un adversaire historique des Léopards et qui n’a jamais perdu face à ces derniers dans cette phase de la compétition de la CAF. Un véritable signe indien ou malédiction que les fauves RD-congolais devront briser pour espérer se hisser en demi-finale.

Tout comme au Championnat d’Afrique des Nations -CHAN- Rwanda 2016, les Léopards ont franchi le Rubicon du premier tour sans pour autant compter sur qui que ce soit. Un passage plutôt qualifié d’un coup de maitre ! Deux victoires et un nul, soit 7 points, synonyme de la première place du groupe B. Nourrie par les envies de soulever pour la troisième fois en 5 participations ce sacre tant convoité, la bande au coach Ibenge devra d’abord se défaire de certains adversaires. Pour ce premier tour à élimination directe, c’est le Cameroun, pays hôte qui se pointe. Leur bête noire. La tâche ne sera si facile pour les coéquipiers de Dark Kabangu avec une grande partie de l’effectif consumée par la dame Covid-19. Mais la sélection nationale des Léopards garde tout de même tête haute en tant que l’une des favoris de la compétition.   «Le Cameroun n’est pas un foudre de guerre. On le sait bien que c’est eux qui organisent ce championnat, mais cela ne nous empêchera pas de jouer. Nous avons déjà oublié le match qu’on a joué face aux Nigériens, maintenant on travaille pour renouer notre sacre de 2016 », a fait savoir un joueur de l’effectif des Léopards.

Quand les statistiques en disent plus  

Sur papier, les Lions indomptables passent large devant et ne font pas non plus le poids sur le plan pronostic face aux Léopards. Le nombre des confrontations entre les deux nations alignent un grand record. En 13 matches joués, le Cameroun compte 7 victoires contre une seule pour la RD-Congo et 5 nuls.  Bien que cette sélection camerounaise a fait montre de certaines failles dans sa façon de jouer, surtout lors de la dernière sortie du groupe A face Etalons du Burkina Faso, les Léopards ont tout de même de quoi se méfié de cette équipe à une forte physique. Et du fait qu’elle évolue sur sa propre pelouse. Une véritable muraille de Chine que les Masasi, Kabangu, Lilepo, Luzolo, Mika, Saidi, Inonga, Djuma, Ushindi, Ebengo, Idumba, et autres… devront franchir pour s’assurer de disputer leurs troisième demi-finale de cette compétition. Et aussi d’être exorcisé de ce démon camerounais qui les éliminent toujours à ce stade de quart de finale.

Dark Kabangu fait taire toutes les tensions qui lui couraient après ses propos

Critiqué pour ses propos lâchés sur les réseaux sur sa non sélection, Jhon’s Kabangu, alias « Dark », a répondu à ses pourfendeurs de la plus belle de manière. Après avoir joué deux matchs en tant que remplaçant et sans bouger le filet, son troisième match et sa première titularisation a joué en sa faveur. Seules 27 minutes on suffit pour le « Zlatan » RD-congolais de faire constater le dégât au portier nigérien. D’une tête magistrale placée sur le côté opposé de la cage adverse, c’est tout le stade ainsi que toute la RD-Congo qui était resté figer sur ce chef-d’œuvre, alors que la balle semblait aller au-dessus de la cage avant de retomber d’aussitôt dans le filet. Un premier but pour son tout premier CHAN, il nous sort son beau jeu de tête. C’est tout simplement de la grande classe ! Deuxième meilleur buteur de la Ligue nationale de football -LINAFOOT- avec 7 réalisations, cet homme de 28 ans pourrait encore faire partie du onze du départ de ce samedi face au Cameroun.

Triomphe EFONGE                   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer