RDC: les actions de Molendo Sakombi séduisent

0

Aimé Molendo Sakombi a frôlé le maillot jaune. Le ministre des Affaires foncières a mené des actions qui séduisent et qui le propulsent en deuxième position du classement des ministres les plus performants du gouvernement Ilunga. Ce classement, rendu public lundi 27 janvier, a été établi au terme d’un sondage mené par Echo d’opinions pour évaluer l’an 1 de l’exercice du pouvoir de Félix Tshisekedi.

Les sondés ont plébiscité dans le top 3 le ministre des Finances, Sele Yalaghuli pour la rigueur dans la gestion des Finances publiques. Celui des Affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi pour les réformes engagées avec succès et l’atteinte des assignations et Willy Bakonga, patron de l’EPST, pour la réussite du processus de la gratuité de l’enseignement.

Aux Affaires foncières, Molendo fait souffler un vent nouveau depuis son avènement à la tête de ce ministère. Aussitôt arrivé, il a interdit la vente des «biens sans maîtres» à la base de plusieurs conflits.

Ensuite, il a fait signer aux conservateurs les contrats de performance. Aujourd’hui, les résultats sont-là. Les caisses des Affaires foncières sont renflouées comme jamais auparavant. En 3 mois, ce portefeuille a mobilisé 2,857 milliards FC des recettes pour la seule ville de Kinshasa, soit un accroissement de 147%, entre septembre et mi-décembre 2019.

Les réalisations des recettes de cette période ont été de l’ordre de 2.856.582.738 de francs congolais -soit environ 1,7 millions USD au taux budgétaire. Alors qu’au cours de quatre derniers mois de l’année 2018, la même administration n’a pu mobiliser que 1.938.452.919 de francs congolais -environ 1,1 million USD.

Sur un autre terrain, Molendo Sakombi s’est déjà lancé dans la restructuration du projet national de numérisation du cadastre et la sécurisation des titres fonciers et immobiliers en RD-Congo dans le cadre du plan national numérique horizon 2025.

Cette restructuration vise à rendre efficiente une plateforme de gestion du système d’information foncière conforme aux standards internationaux et adaptée aux réalités RD-congolaises. Le plan en 10 étapes permet la relance du projet restructuré dans un nouveau cadre contractuel avant le 31 janvier 2020.

Pour accélérer les choses, le ministère des Affaires foncières a confié la réalisation de ce projet à deux sociétés, à savoir: Congo Check SARL et Télé Conseil Congo SARL.

A l’actif encore du ministre Aimé Molendo Sakombi, cette série de mesures pour stopper la poussée des maisons sur les sites non constructibles. Une décision salutaire qu’il a prise après les pluies diluviennes ayant endeuillé la capitale et plusieurs provinces du pays.

Dans sa note circulaire du 02 décembre 2019, il faut le souligner, le patron des Affaires foncières, pour éviter de revivre de nouveaux épisodes malheureux à Kinshasa et dans toutes les provinces liés aux constructions anarchiques, avait formellement interdit, aux conservateurs des titres immobiliers et aux chefs de division du cadastre, la délivrance des titres fonciers sur les sites non constructibles, à travers toute l’étendue de la RD-Congo.

Retenez aussi que le ministre Aimé Molendo Sakombi, se déploie déjà pour doter la RD-Congo d’ici décembre 2020 de tous les instruments de gouvernance foncière. Il a, à cet effet, sollicité des ministres impliqués dans la réforme un regard particulier sur le processus en raison des aspects intersectoriels qui nécessitent des dispositions et des approches harmonisées.

En tant que président du comité de pilotage de cet organe, Molendo Sakombi a déjà rassuré toutes les parties prenantes et les ministres concernés, de les informer pleinement à travers la CONAREF, de tous les résultats intermédiaires et finaux afin de garantir la cohérence globale et la complémentarité de différentes réformes déjà envisagées ou en cours de mise en œuvre.

Les RD-Congolais interrogés saluent la rigueur de Molendo Sakombi mais surtout son engagement ferme à combattre les antivaleurs et le coulage des recettes. A en croire Echos d’opinions, la population pense qu’avec le ministre Sakombi, la RD-Congo entame une nouvelle ère. Longtemps attendue, l’alternance se porte à merveille. On lui attribue 79% dans le baromètre.

J.B