En 2019, Fatshi convainc 66% des RD-Congolais

0

L’application de la gratuité de l’enseignement de base dans les écoles publiques, l’ouverture du pays au monde, le retour des institutions de Breton Woods, la libéralisation de l’espace médiatique; la décrispation politique marquée par le retour au pays des exilés politiques et la libération des prisonniers politiques; le budget de 11 milliards de dollars de l’exercice 2020 voté au Parlement ou encore la lutte contre l’impunité. Autant d’actions sous la gouvernance Fatshi saluées par 66% RD-Congolais, selon le sondage Les Points.

Considéré comme acteur principal et bénéficiaire privilégié de la première
alternance pacifique démocratique de l’histoire de la RD-Congo, le Président Félix-Antoine Tshisekedi n’a pas déçu la population. A en croire le sondage Les Points, 66% des sondés soutiennent que la première année de la gouvernance Tshisekedi est largement positive et donne des raisons d’espérer pour les quatre ans restant de son mandant. Les raisons évoquées reposent notamment sur l’application de la gratuité de l’enseignement de base dans les écoles publiques, l’ouverture du pays au monde grâce à ses nombreux déplacements à l’étranger; le retour des institutions de Breton Woods dont le FMI qui a apporté de centaines de millions de dollars en appui budgétaire au gouvernement; la libéralisation de l’espace médiatique; la décrispation politique marquée par le retour au pays des exilés politiques et la libération des prisonniers politiques; etc. ce n’est pas tout, les efforts considérables fournis par le gouvernement pour booster les recettes publiques en vue de réaliser le budget de 11 milliards de dollars de l’exercice 2020 voté au Parlement ou encore la lutte contre l’impunité et la justice à géométrie variable donnent le Président Fatshi pour un homme du peuple, attaché à l’amélioration du social. Dans l’ensemble, la cote du Chef de l’Etat s’améliore après le feuilleton de 15.000.000 des dollars américains. Il passe de 48% en septembre dernier à 66% en décembre, soit une amélioration de 18%.

Octave MUKENDI