ActualitésSociété

Marcel Bunda, nouveau représentant légal de la 18ème CEAC

La 18ème Communauté évangélique de l’Alliance au Congo -CEAC- a désormais un nouveau président représentant légal. Il s’agit du Révérend Marcel Bunda Bunda, Représentant provincial de cette communauté de l’Eglise du christ au Congo -ECC-, dans la ville province de Kinshasa. Son élection avec les autres membres du comité de gestion de la CEAC est intervenue le week-end dernier à l’issue de l’Assemblée générale synodale élective organisée du 22 au 28 juillet 2019 dans la ville portuaire de Boma, siège social de la CEAC, dans la province du Kongo Central. La cérémonie de présentation officielle de ce nouveau comité de gestion est intervenue le 28 juillet dernier à la paroisse du Mont Sinaï à Boma, au cours du culte marquant la clôture du synode. Plusieurs invités de marque y ont pris part, parmi lesquels le Vice-gouverneur de la province du Kongo Central, Justin Luemba, le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu Mbungu, le Maire de la ville de Boma, Marie-Josée Niongo, des députés provinciaux et nationaux ainsi que des autorités judiciaires, militaires et policières de cette ville portuaire.

Le nouveau président de la 18ème Communauté évangélique de l’Alliance au Congo -CEAC-, le Révérend Marcel Bunda Bunda, a été élu de manière démocratique, libre et transparente avec une majorité écrasante de plus de 60%, soit 678 voix sur 1122 électeurs, contre 312 voix obtenues par son challenger, le Révérend Jean-Pierre Muanda Lelo. Les électeurs sont tous les pasteurs, un délégué des laïcs par paroisse, les membres du comité des laïcs, du Ministère des femmes de l’Alliance chrétienne au Congo -MIFACO-, ainsi que les membres du Ministère des jeunes de l’Alliance chrétienne -MIJEAC. La cérémonie de présentation officielle du nouveau comité de gestion élu de la CEAC est intervenue le 28 juillet dernier à la paroisse du Mont Sinaï à Boma, au cours du culte marquant la clôture du synode. Plusieurs invités de marque y ont pris part, parmi lesquels le vice-gouverneur de la province du Kongo Central, Justin Luemba, le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu Mbungu, le Maire de la ville de Boma, Marie-Josée Niongo, des députés provinciaux et nationaux ainsi que des autorités judiciaires, militaires et policières de cette ville portuaire.

Dans son mot de circonstance, le désormais président représentant légal de la 18ème CEAC, le Révérend Marcel Bunda Bunda, a remercié tous les électeurs qui ont témoigné par leur vote, leur confiance en l’équipe qu’il va devoir diriger pendant un mandat de quatre ans. Il a indiqué que les résultats obtenus à l’issue des élections lui donnent en même temps une très grande responsabilité. «Je suis conscient d’être en face de grands défis. Je pense aussi qu’avec les autres membres du comité, nous devons travailler main dans la main afin de relever ces défis. Ensemble, tout rêve est réalisable», a-t-il déclaré.

Dans cette même optique, ce serviteur de Dieu a rassuré à la communauté que le nouveau comité mis en place va devoir travailler de manière à porter le drapeau de celle-ci plus haut, avec le concours de tous. Dans son plan d’actions, le nouveau leader de la CEAC compte s’investir dans six piliers: la spiritualité, l’évangélisation et la mission, l’éthique et la vie du serviteur, le développement, le mode de financement de l’administration du Bureau central, les infrastructures ainsi que la visibilité de la communauté. Sur le plan spirituel, le Révérend Bunda entend faire de la prière une priorité au sein de la CEAC. A l’en croire, son comité fera de l’évangélisation et la mission son cheval de bataille dans l’objectif de rendre la communauté plus compétitive à l’instar d’autres églises de la CEMA Afrique, même sur le plan national.

S’agissant de l’éthique et la vie du serviteur, le Révérend Marcel Bunda a indiqué que la CEAC est une église évangélique qui se réfère toujours à la parole de Dieu. «Le comité de gestion va travailler d’arrache-pied pour restaurer la spiritualité dont l’image parait ternie aujourd’hui», a-t-il rassuré. Dans le souci de rendre la vie du pasteur de plus en plus stable, le chef de la CEAC a estimé qu’il faut travailler dans le sens de l’amélioration des conditions de travail du pasteur, pour restaurer sa dignité ainsi que celle du ministère pastoral prôné par leurs aïeux, en l’occurrence Tata Tama Funzi, Tata Kuvuna-Ku-Khonde Muela, Tata Phaku.

Selon le Révérend Marcel Bunda, durant son mandat, une attention particulière sera mise sur l’encadrement des pasteurs vivant dans les paroisses économiquement non viables, les pasteurs retraités ainsi que les veuves des pasteurs. Concernant le développement, dans sa vision, le comité de gestion promet d’adopter un développement endogène qui fera que, selon lui, le Bureau central ira vers la base pour des projets d’autofinancement au profit de chaque paroisse. Il a également promis de s’investir dans l’amélioration des conditions de vie des fidèles en suscitant l’esprit de créativité dans l’être de ces derniers.

Présents à ce culte, Néron Mbungu et Justin Luemba, tous deux vice-gouverneurs respectivement de la ville province de Kinshasa et du Kongo Central, ont tour à tour salué l’élection du nouveau comité de gestion de la CEAC. Les deux personnalités ont prodigué des conseils aux promus, dans le sens de booster le développement de l’église et favoriser la cohésion entre les fidèles et les autres églises. Pour sa part, l’initiateur de la «CEAC t’adore», Claude Mbumba, a aussi salué ce changement à la tête de la 18ème Communauté évangélique de l’Alliance au Congo. Pour lui, l’élection de ce nouveau comité de gestion va apporter beaucoup d’innovations au sein de leur communauté.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Un commentaire

  1. Je salue le nouvel elan du Leader que nous encourageons de continuer sur cette lancee et la Ceac sera et portera un nouveau espoir dans la grande plateforme Eglise fu Christ au Congo en general et aux filles et fils de la CEAC en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer