RDC: La CENCO organise un forum sur la protection des mineurs

0

Les évêques membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- sont en réunion de travail depuis le lundi 02 mars dernier à Kinshasa, au centre d’accueil «Caritas» à Gombe. Leur séance de travail porte essentiellement sur la question de la protection des mineurs dans l’Eglise.

Ces assises qui se clôturent ce mercredi, ont été ouvertes par une célébration eucharistique présidée par  le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa et vice-président de la CENCO. Dans son homélie du jour, le Cardinal a jugé déplorable la situation des enfants dans la ville de Kinshasa, d’un point de vue général. Réfléchissant sur les mécanismes à appliquer pour accompagner les enfants qui se trouvent dans cette situation, les évêques ont, pendant ces trois jours, travaillé avec des experts en cette question afin que tous sachent clairement ce qu’il faut faire pour prévenir et combattre les abus sur les mineurs. Présent à l’ouverture desdites assises, Mgr Ettore Balestrero, nonce apostolique en RD-Congo, a indiqué que le but de cette session est aussi celui d’approfondir, d’une façon pratique, le processus administratif, spécialement dans les cas réservés à la compétence de la congrégation pour la doctrine de la foi et de ceux qui relèvent de la compétence de la Congrégation de l’évangélisations des peuples. Il a par ailleurs souligné d’une manière officielle, que l’Accord-cadre entre le Saint-Siège et la RD-Congo sur les matières d’intérêt commun est entré en vigueur avec l’échange des instruments de ratification qui a eu lieu le 17 février dernier au Vatican. Mgr Marcel Utembi, président de la CENCO, a estimé pour sa part que face aux délits qui portent atteinte à la dignité de l’enfant, l’Eglise a le devoir de bien administrer la justice pour faire de l’Eglise une maison sûre. Prenant également la parole à l’occasion, l’abbé Georges Kalenga, 2ème secrétaire général adjoint de la CENCO, a confié que c’est pour répondre à l’appel du pape François lancé dans la lettre apostolique en forme de «motu propio» intitulé: «Vos esti lux mundi» qui veut dire «Vous êtes la lumière du monde», que la CENCO entreprend depuis un bout de temps, la session sur la protection des mineurs. «Lutter pour qu’aucun enfant ne soit abusé dans l’Eglise et faire de l’Eglise un lieu sûr, font partie des objectifs que poursuivent les évêques en organisant ces assises», a-t-il fait savoir. Et de poursuivre: «l’abus sur le mineur ne peut être réduit qu’au sexe. Le fait d’abandonner un enfant constitue aussi un abus. C’est dans le cadre de ce combat qu’il existe, depuis plusieurs années dans nos diocèses, des tribunaux ecclésiastiques». Le Père Luc Lalane de Rome a assisté également à cérémonie d’ouvertures de ce forum dont les conclusions sont attendues ce mercredi 4 mars.

 Parousia MAKANZU