Les femmes de l’AFDC saluent l’exclusion de Kokonyangi

0

Les femmes de l’Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC-, réunies au sein de la Coordination nationale de la Ligue de femmes, se sont, dans une déclaration faite samedi 16 juin 2018 à Kinshasa, réjouies de l’exclusion de Joseph Kokonyangi Witanene, 3ème vice-président du parti de Modeste Bahati Lukwebo et ministre de l’Urbanisme et Habitat. «Nous nous réjouissons de l’exclusion de Joseph Kokonyangi, car, nous devons l’avouer, nous avions honte de réaliser que nous avons un tel individu au sein de notre parti; au regard des spectacles désolants que ce dernier n’a cessé d’offrir à la nation depuis sa prise de fonction à la tête du ministère de l’Urbanisme et Habitat, lesquels spectacles n’honorent pas notre parti moins encore la Majorité présidentielle qu’il prétend servir», ont-elles déclaré. Et de poursuivre: «nous rappelons à l’opinion politique que les traitres sont odieux, même pour ceux à qui profite leur trahison. Ne dit-on pas que qui a bu boira!». Les femmes de l’AFDC qui ont suivi avec regret les propos incohérents et malveillants tenus par Joseph Kokonyangi à l’endroit de l’AFDC et de son initiateur et autorité morale, Modeste Bahati, restent vigilantes contre toute tentative de déstabilisation de leur parti politique. «En effet, réagissant au constat de son auto-exclusion lui notifié par la hiérarchie du parti, ce dernier, à travers une sortie médiatique a finalement fait tomber ses masques», ont-elles ajouté, condamnant avec fermeté les agissements de Kokonyangi. Les femmes de l’AFDC n’accepteront jamais que les personnes façonnées et propulsées par l’AFDC, leur alma mater, et son autorité morale mettent en péril le dynamisme du parti et les acquis du combat politique que tous les membres sont déterminés à mener contre vents et marrais. Dans cette même déclaration, elles ont également renouvelé leur attachement à sa famille politique, la Majorité présidentielle -MP- et à son autorité morale Joseph Kabila Kabange, à leur parti politique AFDC ainsi qu’à Modeste Bahati. Ci-dessous, la déclaration de la Coordination nationale de la Ligue de femmes de l’AFDC.

CB

Déclaration de la Ligue des femmes de l’AFDC

Nous, femmes de l’Alliance des forces démocratiques du Congo, en sigle AFDC, réunies au sein de la  Coordination nationale de la ligue de femmes, avons suivi avec regret les propos incohérents et malveillants tenus par Monsieur Joseph Kokonyangi Witanene, ministre de l’Urbanisme et Habitat à l’endroit de notre cher parti l’AFDC et de son initiateur et autorité morale, le Camarade Modeste Bahati Lukwebo.

En effet, réagissant au constat de son auto-exclusion lui notifié par la hiérarchie du parti, ce dernier, à travers une sortie médiatique a finalement fait tomber ses masques.

Nous condamnons avec fermeté ses agissements.

Nous n’accepterons jamais que les personnes façonnées et propulsées par l’AFDC notre alma mater et son autorité morale mettent en péril le dynamisme du parti et les acquis du combat politique que nous sommes déterminés à mener contre vents et marrais.

En outre, nous nous réjouissons de cette exclusion car, nous devons l’avouer, nous avions honte de réaliser que nous avons un tel individu au sein de notre parti; au regard des spectacles désolants que ce dernier n’a cessé d’offrir à la nation depuis sa prise de fonction à la tête du ministère de l’Urbanisme et Habitat, lesquels spectacles n’honorent pas notre parti moins encore la Majorité présidentielle qu’il prétend servir.

Nous rappelons à l’opinion politique que les traitres sont odieux, même pour ceux à qui profite leur trahison. Ne dit-on pas que qui a bu boira!

Tout en restant vigilantes contre toute tentative de déstabilisation de l’Alliance des forces démocratiques du Congo,  nous renouvelons notre attachement à notre famille politique la Majorité présidentielle et à Son autorité morale Joseph Kabila Kabange, à notre parti l’Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC- ainsi qu’à son initiateur et autorité morale Modeste Bahati Lukwebo.

Que vive la République démocratique du Congo;

Que vive la Majorité présidentielle;

Que vive l’Alliance des forces démocratiques du Congo;

Que vive la Ligue des femmes de l’Alliance des forces démocratiques du Congo.

Nous avons dit.

Fait à Kinshasa, le 16 juin 2018

Pour la Ligue des Femmes AFDC,

Présidente nationale

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom