Des fiscalistes belges pour achever Bahati: le député AFDC-A Muhindo accuse Mwilanya

0

«Tous les fonctionnaires ayant reçu mission de contrôle mieux de charger économiquement et fiscalement le sénateur Bahati Lukwebo en vue de l’anéantir financièrement, sont formels: l’ordre vient du coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya qui dit exécuter l’ordre de l’autorité morale du FCC Joseph Kabila», dénonce le député national Muhindo dans un document circulant ces jours-ci dans des réseaux sociaux. Cet élu de Goma accuse Néhémie Mwilanya, ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila Kabange, d’être le véritable metteur en scène pour la déstabilisation du regroupement Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés -AFDC-A. Il est enfin démasqué. Selon le député Muhindo, le coordonnateur du Front commun pour le Congo -FCC- a fait venir des fiscalistes belges pour achever Bahati Lukwebo après avoir abusé de sa position pour barrer la route au président national et autorité morale de l’AFDC-A à la Primature, au perchoir du Sénat et ravir de force les cinq ministères de l’AFDC-A. «Néhémie Mwilanya est l’auteur intellectuel du dédoublement de l’AFDC-A par peur, haine et jalousie», a déclaré Muhindo. Ci-dessous, le message du député national Muhindo.


Néhémie Mwilanya pris la main dans le sac

Plus de doute sur l’acharnement de l’honorable Néhémie Mwilanya à l’égard de son frère de province et sénateur Bahati Lukwebo. Tous les fonctionnaires ayant reçu mission de contrôle mieux de charger économiquement et fiscalement le sénateur Bahati Lukwebo en vue de l’anéantir financièrement, sont formels: l’ordre vient du coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya qui dit exécuter l’ordre de l’autorité morale du FCC Joseph Kabila.

Ainsi les ministères des Finances, de l’Economie, du Commerce, de l’Environnement de même que les gouverneurs de province et les responsables des régies financières ont été instruits aux fins de charger même illégalement et sans soubassement le sénateur Bahati Lukwebo des sommes imaginaires assorties des pénalités exorbitantes. Néhémie Mwilanya ne s’arrête pas là, car touché par la plainte pendante à la Cour de cassation à sa charge pour plusieurs infractions, il a fait venir des fiscalistes belges pour achever Bahati Lukwebo après avoir abusé de sa position pour barrer la route à Bahati Lukwebo à la Primature, au perchoir du Sénat et ravir de force les 5 ministères de l’AFDC-A. Il est l’auteur intellectuel du dédoublement de l’AFDC-A par peur, haine et jalousie. Néhémie est un danger pour la RD-Congo, la démocratie et pour son autorité morale Joseph Kabila. Au Président Tshisekedi de veiller à l’État de droit!

Honorable Muhindo

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom