Nation

Paul Muhindo s’oppose à l’opération militaire mixte RD-Congo-Ouganda

La RD-Congo et l’Ouganda se préparent à une traque des rebelles ADF sévissant dans la partie-est de la RD-Congo. Ces opérations se feront à travers une force militaire conjointe de deux pays voisins. Cependant à Kinshasa, cela ne fait pas unanimité. Pour le député national Paul Muhindo qui s’oppose farouchement à cette planification, une opération militaire mixte de deux armées ougandaise et RD-congolaise n’est pas appropriée pour ramener la paix dans l’Est de la RD-Congo. A la faveur d’une motion d’information à l’Assemblée nationale, vendredi 15 décembre, l’élu du Nord-Kivu estime que cette opération va amplifier les choses sur le sol RD-congolais.
 
«Nous pensons que c’est une mauvaise chose d’associer ces militaires ougandais pour venir combattre les ADF qui sont leurs frères. C’est une manière pour nous de croire qu’on veut davantage amplifier la situation sur notre territoire», a renseigné le député Paul Muhindo. Selon lui, une opération militaire mixte n’est pas appropriée pour ramener la paix dans l’Est de la RD-Congo. Le député Muhindo pense que seules les Forces armées de la RD-Congo -FARDC- sont en mesure de mettre fin à l’activisme de ce groupe rebelle, avec le concours de la Mission onusienne en RD-Congo -MONUSCO-, s’il y a une volonté manifeste. Déjà, jeudi 14 décembre 2017, les Forces armées de la RD-Congo et de l’Ouganda s’étaient réunies à Kasindi-Lubiriha, une localité RD-congolaise située à environ 90 km au Nord-Est de la ville de Beni, frontalière de l’Ouganda. L’objectif de cette rencontre était de planifier comment travailler conjointement afin de neutraliser les rebelles des ADF et sécuriser les frontières entre la RD-Congo et l’Ouganda. Par ailleurs, au cours de sa motion d’information, le député Paul Muhindo a rappelé à l’Assemblée nationale que plus de 250.000 réfugiés rwandais vivent sur le territoire RD-congolais. A l’en croire, ces personnes pourraient perdre leur nationalité rwandaise suite à la clause de cessation des statuts des réfugiés rwandais depuis 2013. «Ces réfugiés risquent de se faire passer pour des RD-Congolais, si notre gouvernement ne réagit pas avant la fin de cette année. Et le Rwanda est en train de refuser ces citoyens. C’est une question urgente pour laquelle nous demandons au gouvernement RD-congolais de se prononcer et rapatrier ces réfugiés», a plaidé le député Paul Muhindo.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer