Le Roi Philippe exprime ses regrets aux RD-Congolais

Mieux vaut tard que jamais, dit-on. Dans une lettre écrite au Président RD-congolais Félix-Antoine Tshisekedi à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RD-Congo, le Roi Philippe de la Belgique exprime ses regrets pour les actes de violence et les souffrances infligés en RD- Congo, indique le site de la RTBF. «Le Roi Philippe est le souverain régnant à exprimer ses regrets à ce sujet jugeant que pour renforcer davantage nos liens et développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité», peut on lire dans le site de la RTBF. Le Roi des Belges reconnaît que l’histoire belgo-congolaise est faite des réalisations communes mais a aussi connu des épisodes très douloureux.

Dans sa lettre, il rappelle qu’à l’époque de l’État indépendant du Congo -EIC-, des actes de violence et de cruauté ont été commis. Ces actes, explique-t-il, pèsent encore sur la mémoire des RD-Congolais et des Belges. «La période coloniale qui a suivi, a également causé des souffrances et des humiliations», se rappelle bien le Roi Philippe. Et de continuer: «je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ses blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés», rassure le Roi des Belges au Président RD-congolais. Le Roi Philippe ne s’arrête pas là.

«J’entends continuer à combattre toutes les formes de racisme et encourage à cet égard la réflexion qui est entamée par notre Parlement afin que notre mémoire soit définitivement pacifiée», poursuit-il. Dans son courrier, le Roi Philippe présente également des félicitations au Chef d’Etat RD-congolais, à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RD-Congo. Il lui exprime aussi ses regrets pour n’avoir pas répondu à l’invitation de prendre part aux festivités de ce 60ème anniversaire du pays compte tenu des circonstances actuelles.

Dorian KISIMBA