Les membres du gouvernement outillés sur la gestion budgétaire, la passation des marchés, la consolidation de la paix et de la sécurité nationales…

0

Après deux jours de réflexions interactives, les travaux du séminaire gouvernement de renforcement des capacités ont été clôturés le samedi 28 décembre en fin de journée par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Bien avant cette cérémonie de clôture, la deuxième journée a été consacrée aux thèmes de la sécurité, la gestion budgétaire et la passation des marchés. «Plusieurs spécialistes recrutés parmi les anciens membres du gouvernement ainsi que des professeurs d’université ont développé les différents thèmes», apprend-on de la presse présidentielle. Ici, l’ancien vice-Premier ministre en charge du Budget, le Professeur Daniel Mukoko Samba, a planché sur les principes de la gestion budgétaire. Celui de la passation des marchés publics et partenariat public-privé «PPP» a été développé par Stanislas Bujakera, Directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics -ARMP- sous la modération du Professeur Mabi Mulumba, président honoraire de la Cour des comptes et ancien Premier ministre. Au cours des assises, les participants ont aussi actualisé leurs connaissances sur la consolidation de la paix et de la sécurité nationales, l’intégrité territoriale avec le Général Didier Etumba, ex-chef d’État major des Forces armées de la République démocratique du Congo -FARDC. Pour sa par, le Professeur Alphonse Ntumba Luaba, ancien représentant de la RD-Congo à la CIRGL, a partagé l’expérience de la pacification tandis que Claude Ibalanky Ekolomba a présenté le Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, dont il est le coordonnateur. Izemengia Nsaa-nsaa, président de la Cour de compte et Victor Batubenga, Inspecteur général des Finances, ont planché sur le respect du principe de redevabilité, respectivement sur le rôle de la Cour de compte et celui de l’Inspection générale des Finances. Ces travaux organisés avec le concours technique du Secrétariat national pour le renforcement des capacités -SENAREC- et l’appui financier de la Banque mondiale à travers le Projet de réformes et de rajeunissement de l’Administration publique -PRRAP- ont été clôturés par le Chef de l’Etat qui les avait ouverts.

Octave MUKENDI