Balabala, un gouv’ boxeur

0

Le triste spectacle produit et exécuté personnellement par un gouverneur de province, représentant personnel du Président de la République dans sa juridiction, a suscité l’indignation de presque tous les habitants du Kwilu. Après une vive altercation avec l’intendant de Michel Balabala et une agression violente dont il a été victime samedi de la part de ce proche du gouverneur renforcé par ses frères alertés au téléphone, Trésor Misingu, fils d’un fonctionnaire à la Division provinciale des TPAT, s’est fait rouer de coups par le gouverneur de la province du Kwilu, à la résidence et en présence du commissaire provincial de la Police, où l’infortuné a pensé trouver refuge. Ce qui est regrettable c’est le statut de l’acteur principal de cette barbarie et le cadre où la bagarre a eu lieu, la résidence officielle d’un membre du conseil de sécurité provincial. Parmi les administrés révoltés par cet acte, il y en a qui réclament un châtiment exemplaire à l’encontre du gouverneur-boxeur. «Le gouverneur a intimé l’ordre au commissaire provincial d’arrêter Trésor Misingu après lui avoir administré des coups. Ce dernier, impuissant et incapable de riposter à l’agression du gouv’, a été écroué au cachot du Parquet général via la police», rapporte-t-on. Scandale et abus de pouvoir!  

 

C’est ridicule de voir le n°1 de la province battre violemment un de ses administrés en public, sans la moindre réserve. Cette scène honteuse que des témoins assimilent à un abus de pouvoir s’est pourtant produite samedi dernier à Bandundu-ville, chef-lieu de la province du Kwilu.  A en croire plusieurs sources recoupées, le couac a commencé dans un restaurant de la place. «L’intendant du gouverneur Michel Balabala lançait des insultes à l’égard d’un député provincial et du mécanicien fonctionnaire à la Division provinciale des TPAT, accusés d’escroquerie et de vol de véhicules», rapporte-t-on.

«Présent sur les lieux, Trésor Misingu, fils du fonctionnaire critiqué, a réagi en exigeant des preuves à l’intendant du gouverneur Balabala», ajoute-t-on.   A l’instant même, «l’intendant du gouverneur du Kwilu a convié au téléphone ses petits frères pour venir tabasser Trésor Misingu», racontent les témoins de la scène. Quelques minutes plus tard, «les frères de l’intendant de Balabala ont débarqué avec furie et se sont mis à battre Trésor Misingu, qui s’est échappé et est allé trouver refuge à la résidence du Commissaire provincial de la Police de Kwilu». Selon des témoins, c’est à partir de ce moment que le gouverneur Balabala est entré en scène, allant jusqu’à violer le domicile du Commissaire provincial de la Police de Kwilu, le Général Kamana. «Une fois à la résidence du Commissaire provincial de la Police, le gouverneur a dévoilé ses talents de pugiliste, rouant de coups Trésor Misingu. La victime n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention musclée du général Kamana, commissaire provincial de la Police du Kwilu», précise-t-on.

Le gouv Michel Balabala a intimé l’ordre au Commissaire provincial de la Police d’arrêter Trésor Misingu après ce passage à tabac. D’aucuns estiment que le gouverneur a usé du trafic d’influence en forçant le substitut du Procureur général d’écrouer sa victime.

«Le gouverneur a intimé l’ordre au commissaire provincial d’arrêter Trésor Misingu après lui avoir administré des coups. Ce dernier, impuissant et incapable de riposter à l’agression du gouv’, a été écroué au cachot du Parquet général via la police», rapporte-t-on.

«Scandalisé par l’acte et les ordres manifestement illégaux du gouverneur, le substitut du Procureur général, au lieu de fixer le dossier en procédure de flagrance à la Cour d’appel, a préféré sécher le bureau». A-t-on tenté d’étouffer la flagrance à l’encontre du gouv’? La maison Kwilu a-t-elle un gouverneur digne de ce nom? Ces questions taraudent les esprits dans la ville de Bandundu, où certains administrés en appellent à l’implication personnelle du Président de la République en vue d’un châtiment à l’encontre de cette barbarie du gouverneur. Les proches de Balabala se sont contentés de démentir ces faits sans plus.

Par le passé, Trésor Kapuku a été déchu de son poste de gouverneur du Kasai Occidental entre autres pour avoir personnellement roué de coups un employé d’un hôtel de Kananga. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le gouv du Kwilu, Michel Balabala, court le risque de déchéance au cas où l’agression violente dont il est accusé serait établie par la justice.

Octave MUKENDI

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom