Dossier à la UneNationSociété

RDC: Le texte en vigueur est vieux de 50 ans, Sakombi Molendo réunit un atelier de validation pour déboucher sur la nouvelle Loi foncière

La République démocratique du Congo s’apprête à discuter et adopter sa nouvelle politique foncière. Organisées avec le concours de plusieurs partenaires dont ONU-Habitat, les assises menées au niveau du ministère que pilote Sakombi Molendo par la Commission nationale de la réforme foncière -CONAREF-, visent à doter la République démocratique du Congo d’une politique foncière intégrant les réalités socio-économico-culturelle propres à chaque province.

En amont, cet atelier programmé du 15 au 17 novembre a été précédé d’une série d’ateliers au niveau des provinces au cours desquels il a été présenté et discuté un draft du document de la nouvelle politique foncière du pays. C’est au cours de ces ateliers provinciaux que les inputs locaux ont été discutés et pris en compte. Il sera question, durant les 3 prochains jours, de faire un dernier échange et, dans la mesure du possible, de valider le document final de politique foncière nationale.

Plusieurs experts en questions foncières prendront la parole. Si validée, cette politique orientera la prochaine loi foncière. Cette réforme arrive 50 ans après la mise en vigueur du texte légal devenu obsolète. Il faut relever d’innombrables inadéquations dans la loi foncière de 1973 qui appellent à la révision par rapport aux multiples mutations observées dans plusieurs domaines, plaident les experts. Tout le mérite revient à Sakombi Molendo qui, sans faire trop de bruits, est en train de marquer de son empreinte l’histoire des Affaires foncières.

Tino MABADA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page