RDC : Le PM Ilunkamba consacre la revanche du sol sur le sous-sol

L’immeuble du gouvernement a servi de cadre, mardi 16 juin 2020, à une séance de travail de quelques membres de l’exécutif national sous la houlette du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Au cours de cette réunion hebdomadaire du Comité de conjoncture économique délocalisée de la Primature, la redynamisation du secteur agricole RD-congolais a été débattue. Il s’agit notamment d’encadrer la production des paysans, leur donner la possibilité de produire plus, et porter cette production sur les marchés de consommation intérieurs. Selon l’économie de la rencontre dressée par le ministre de l’Agriculture, Jean-Joseph Mukuta Kasongo, 33.000 hectares seront disponibilisés à brève échéance pour la culture de riz, de maïs, de manioc et de haricot.

Aussi, Jean-Joseph Mukuta a annoncé la mise très prochaine sur le marché de 3.000 tonnes de riz produits à Kimpese, dans la province du Kongo-central. En parallèle, 800 hectares de manioc poussent déjà à Mongata, dans la province du Kwilu. Quant à la culture du maïs, le ministre Mukuta a précisé qu’elle est repartie sur plusieurs sites. Le choix porté sur ces cultures vivrières s’explique par le fait que ces aliments constituent l’essentiel de l’assiette du RD-Congolais.

A travers ce projet de haute volée sociale, le gouvernement entend consacrer la revanche du sol sur le sous-sol. Cependant, sa finalisation passe par une mobilisation des moyens financiers considérables, lesquels serviront à investir notamment dans l’outil de transformation. Cette mobilisation pourra être effective que si les RD-Congolais s’acquittent de leurs dus envers l’état, en payant l’impôt.

Outre le ministre de l’Agriculture, les VPM au Budget et au Plan, les ministres des ITP, de l’Economie nationale, de la Pêche et élevage, Développement rural et de l’Industrie ainsi que le vice-ministre des Finances et le gouverneur de la Banque centrale du Congo ont également pris part à cette séance de travail.

Dandjes LUYILA