ActualitésDossier à la UneNation

Minaku et Sakata n’ont pas abdiqué, ils partent en campagne d’explication avant de revenir en septembre

Le rapport de la commission Politique administrative et juridique – PAJ- sur l’examen des trois propositions de loi sur la réforme judiciaire initiées par les députés Aubin Minaku et Gary Sakata, est fin prêt. Il sera déposé ce vendredi au bureau de l’Assemblée nationale mais pour être traité à la session de septembre. Le président de cette commission, le député Lucain Kasongo, l’a déclaré jeudi à l’issue de leur séance de travail. Pendant ce temps, le duo Minaku-Sakata va en campagne d’explication auprès de différentes couches de la population pour dissiper tout  malentendu sur ces trois textes de loi.

Le président de la PAJ a soutenu que ces trois propositions de lois ainsi que d’autres lois examinées au niveau de la PAJ, seront présentées à la grande plénière de l’Assemblée nationale lors de la session de septembre étant donné que celle de Mars arrivée à sa fin mais dont la clôture a été retardée pour des raisons de prorogation de l’état d’urgence sanitaire due au Coronavirus. C’est pour montrer que le tandem Minaku-Sakata n’a pas abdiqué. « Et d’ailleurs à ce stade, les textes sont devenus l’œuvre de l’Assemblée nationale », a soutenu Lucain Kasongo.

Minaku et Sakata n’ont donc pas abdiqué. Les initiateurs de ces textes de loi pensent plutôt profiter de cette période des vacances parlementaires pour mener une campagne d’explication en vue de dissiper tout malentendu au niveau de la population.

«Nous avons déjà pris rendez-vous avec le cardinal Ambongo pour  échanger sur le bien-fondé de cette réforme. Nous allons rencontrer les différentes couches de la population notamment les magistrats, les étudiants et la société civile», a déclaré Aubin Minaku. Dans une vidéo enregistrée jeudi, son collègue Garry Sakata a déploré la campagne d’intoxication autour de ces propositions de loi.   

Dorian KISIMBA

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer