ESU – EPST: Pas d’année blanche

Hormis les élèves, étudiants finalistes et certains étudiants de promotion à faible effectif qui reprennent les cours respectivement les 3 et 10 août prochains, les classes de maternelles et les autres classes du primaire et du secondaire ainsi que les autres années à l’ESU devront encore patienter

Lundi 3 août 2020 à 7 h 30’, les élèves des classes terminales du primaire et des humanités reprennent le chemin de l’école. Cette date a été dévoilée à l’issue de la réunion entre le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et les membres du Comité multisectoriel de la riposte contre la pandémie de la Covid-19, lundi 27 juillet à l’Immeuble Intelligent. Au cours de cette séance de travail, le PM Ilunga Ilunkamba a examiné, avec les membres du Comité de lutte contre la Covid-19, les mesures de reprise d’activités dans le secteur de l’enseignement. Dressant le compte-rendu de la réunion, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, a fait savoir que les enseignements pour les classes de 6ème primaire et 4ème des humanités -ex-6ème des humanités- reprennent le lundi 3 août 2020. Il a également renchéri que, pour les étudiants des G3 et L2, les cours reprennent le lundi 10 août 2020. «Les classes de maternelles et les autres classes du primaire et du secondaire ainsi que les autres années à l’enseignement supérieur et universitaire devront encore patienter», a-t-il précisé, rassurant qu’il n’y aura pas d’année blanche, seulement un réajustement des calendriers scolaire et académique. A l’heure actuelle, a confirmé le VPM Gilbert Kankonde, les bâtiments universitaires sont déjà désinfectés pour éviter la propagation de Covid-19. «Les désinfections des locaux dans des établissements universitaires permettront aux administratifs de reprendre le travail dans un environnement sain à partir de 3 août», a encore rassuré le VPM en charge de l’Intérieur.

Les membres du Comité multisectoriel de la riposte contre la pandémie de la Covid-19 ont, à la sortie de la rencontre, prévenu que la reprise progressive de cours en RD-Congo n’exclut pas le respect des mesures préventives comme le port des masques obligatoire dans tous les lieux publics et le lavage des mains; car «le Coronavirus n’est pas encore vaincu entièrement au pays». Par ailleurs, le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu, également présent à la réunion, a instruit la Police de veiller au port des masques dès le mardi 28 juillet 2020.

Le Comité multisectoriel de la riposte contre la pandémie de la Covid-19 comprend les ministères de l’Intérieur, du Budget, de la Décentralisation, de l’EPST, des Finances, de la Santé publique, de la Défense nationale et anciens combattants, des Affaires sociales, des Actions humanitaires et de l’ESU ainsi que du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de santé, du Secrétariat général du gouvernement, du gouvernorat de la ville province de Kinshasa, du Secrétariat technique chargé de la riposte contre la pandémie de la Covid-19, des services de sécurité et de la Police nationale congolaise.

Christian BUTSILA