ActualitésDossier à la UneDossier spécial électionsNation

CENI: les députés entérinent Ronsard Malonda

Ronsard Malonda Ngimbi a été entériné comme délégué des confessions religieuses à la Commission électorale nationale indépendante  -CENI- jeudi 2 juillet 2020.  C’est la fumée blanche malgré l’odeur de brûlé. Cet entérinement intervient après 3 semaines de tensions, de passe d’armes entre d’un côté le tandem Église Catholique-Église du Christ au Congo et de l’autre, les 6 autres Confessions religieuses, entendez: Église du Réveil du Congo, Communauté islamique au Congo,  Église Orthodoxe, Armée du salut, Union des églises indépendantes du Congo et l’Eglise Kimbanguiste. Démocratie oblige et vérité s’impose!

Tout a commencé au sortir de la réunion de la plateforme des Chefs des Confessions religieuses des 8 et 9 juin 2020 consacrées à la désignation du délégué des Confessions religieuses à la CENI, qui devient le remplaçant de Corneille Nangaa à la CENI.

En dehors de l’Église Catholique et de l’ECC, les 6 autres confessions religieuses avaient jeté leur dévolu sur l’expertise maison de la centrale électorale incarnée par Malonda, agent à la CENI depuis 2006. Ce, au détriment de Cyrille Ebotoko, candidat du cardinal Ambongo, consciencieusement écarté par celui-ci, et du Révérend Professeur Eale Bosela, recalé pour avoir postulé aux législatives de 2018 dans la circonscription de Bolomba à  l’Equateur, pour le compte de l’alternance pour la république / Lamuka de Jean Bertrand Ewanga. 

Le même 9 juin, les 6 autres Confessions religieuses ayant constaté le retrait des catholiques et de l’ECC, ont dressé le procès verbal de désignation de leur délégué, Ronsard Malonda. PV qu’ils ont déposé le même jour au Bureau de l’assemblée nationale.

Les déclarations journalières et les menaces de mobiliser la rue proférées par la CENCO et l’ECC n’ont pas eu raison de la détermination de Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, particulièrement critiquée par le Cardinal Ambongo. La speakerine a privilégié les principes démocratiques et le respect de la constitution qui consacre en son article premier la laïcité de l’état congolais. Elle a aussi appliqué l’article 12 de la Loi organique organisant la Centrale électorale.

L’entérinement de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses aux côtés des délégués de l’Educiel, des organisations de défense des droits des femmes, et des partis politiques -Opposition et Majorité-, coïncide avec la suspension de l’examen des trois propositions des projets de loi des députés FCC Aubin Minaku et Sakata Gary.

Natine K.

Communiqué

Au cours de sa plénière de ce 2 juillet 2020, après avoir adopté les recommandations de la Commission défense et sécurité sur la situation sécuritaire nationale après audition du Vice-premier Ministre de l’Intérieur et Sécurité et du Ministre de la Défense nationale, l’Assemblée nationale a adopté à la grande majorité des députés présents à cette plénière, le procès-verbal des confessions religieuses portant désignation du Président de la CENI après plusieurs mois de tractations suite à l’expiration du mandat des animateurs de cette institution d’appui à la démocratie depuis juin 2019.

Conformément à l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique N°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI, le rôle limitatif de l’Assemblée nationale est d’entériner les décisions des composantes habilitées à désigner les membres de la CENI dont les confessions religieuses dans le cas précis de son président.

L’Asssemblée nationale transmettra pour dispositions idoines à l’institution responsable ladite décision et fonde l’espoir que le processus électoral sera relancé avec cette avancée notable.

Elle lance un appel solennel aux différentes composantes responsables de la désignation des autres membres de la CENI à s’activer dans un relai raisonnable, pour se conformer à cet impératif légal de l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique N°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI.

Fait à Kinshasa le 02/ 07/ 2020.

Le Bureau de l’Assemblée nationale.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer