Culture

Moïse Matuta lance son 6ème opus sur le marché du disque

«J’ai invité les chrétiens à venir nombreux avec l’idée de célébrer Dieu. Vous savez que lorsque l’Eternel nous promet quelque chose, il accomplit toujours sa promesse. En attendant l’accomplissement de cette promesse, nous devons déjà commencer à le louer. C’est cela le message que je donne dans mon nouvel album intitulé ‘En attendant’», s’est confié Matuta, dimanche à «AfricaNews»
Il fallait s’y attendre. Dans une ville où plusieurs personnes croient en Dieu, la sortie des œuvres musicales chrétiennes fait sensation. Et Moïse Matuta, chantre de l’Eternel, en a expérimenté ce dimanche 1er mai à l’hôtel Venus de Kinshasa où plusieurs chrétiens ont répondu à la présentation officielle de son 6ème album, «En attendant». C’est parti. Dans les Eglises de réveil de la RD-Congo, les cultes seront dits également sous l’accompagnement de l’exécution de cet opus. Et ce, dans la mesure où les œuvres des autres musiciens chrétiens notamment Couple Buloba, frère Kabatshi, L’Or Mbongo, Marie Misamu décédée, José Nzita, Moïse Mbiye, Henri Papa, Alain Muloto décédé, Likofo du Ciel et autres contribuent à la célébration de culte en faveur de l’Eternel. Le nouvel album de Matuta a une particularité: glorifier Dieu d’abord et jouir de ses promesses ensuite. Tous vont danser et célébrer le Seigneur au rythme d’«En attendant».
L’Eternel Dieu ne s’est jamais fatigué de recevoir des louanges de la part de ses saints à qui il recommande dans les Psaumes: «Que tout ce qui respire loue l’Eternel!». Attaché à cette recommandation, le musicien chrétien Moïse Matuta se jette à l’eau. Il a fait vibrer le trône de Dieu par la louange dimanche 1er mai en lançant sur le marché du disque son 6ème album intitulé «En attentant». Se confiant à «AfricaNews» hier dimanche au sortir du premier culte à l’Eglise évangélique Salem Rhema à Lemba/Sous-région, ce chantre de l’Eternel a dévoilé son inspiration. «Le message que nous véhiculons dans notre nouvel album, nous l’avons tiré dans le livre de Josué chapitre 6 lorsque les enfants d’Israël sont entrés en Jéricho. Cela nous a inspiré. Avant d’entrer en Jéricho, ils ont commencé à chanter. Les enfants d’Israël n’ont pas loué Dieu après l’effondrement du mur de Jéricho mais plutôt bien avant. C’est pourquoi, en tant qu’enfants de Dieu, nous estimons que lorsque Dieu nous fait une promesse, il faut commencer à le louer déjà avant de voir cette promesse se réaliser, car il est fidèle», a-t-il dit. Et de poursuivre: «quand Dieu a déjà fixé une promesse, il n’y a pas d’obstacle pour l’empêcher de se réaliser. Mais cela peut prendre le temps qu’il peut prendre. En attendant de voir les promesses de Dieu se réaliser dans ma vie, je commence déjà à le louer. C’est le message de cet album». Ayant foi en Dieu, Matuta a intitulé son nouvel album «En attendant». Son appel a été suivi par les chrétiens de Kinshasa qui sont allés célébrer Dieu avec lui à l’occasion de la sortie de son opus. «J’ai invité les chrétiens de venir nombreux avec l’idée de célébrer Dieu. Vous savez que Dieu nous promet plusieurs choses que nous ne voyons pas tout de suite mais bien après. Nous devons apprendre à le louer avant l’accomplissement de ses promesses. Je les attendais le dimanche 1er mai à 14 h00’ à l’hôtel Vénus de la Gombe moyennant paiement d’un CD à CDF 5000 ou USD 5 seulement. Ils sont venus avec une attitude de recevoir quelque chose de la part du Seigneur, car, à chaque fois que nous nous approchons de lui, il nous touche et transforme nos vie», a-t-il précisé. Serviteur de Dieu, chantre de l’Eternel et fidèle à l’Eglise évangélique Salem Rhema à Kinshasa/Lemba, Moïse Matuta est marié. Il est en même temps responsable de la «Vision la profondeur» qu’il dirige depuis 15 ans. Il compte à son actif 6 opus qui ont amené les chrétiens à louer Dieu notamment «Gagnant sprint», «Fois cent», «L’huile fraiche», «Eben ezer», «Trophée» et «En Attendant».
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer