Covid-19 à Kinshasa: 6 hôpitaux choisis pour 24 communes

0

Docteur Jean-Jacques Muyembe, le coordonnateur de la riposte contre le Coronavirus a dévoilé jeudi le nombre et les noms des hôpitaux où peuvent se rendre les personnes suspectées d’avoir contracté la maladie à Kinshasa. Au total 6 unités médicales choisies et dans lesquelles les habitants de 24 communes de la capitale et en fonction des aires géographiques.    

«Les Cliniques universitaires vont recevoir tous les malades de Selembao, Mont-Ngafula, Lemba, Makala, Ngaba, Kinsenso», a révélé jeudi le docteur. Invité du Magazine «Le Débat» sur Top Congo FM, Jean-Jacques Muyembe a indiqué aussi que «la Clinique Ngaliema et le Centre Vijana vont recevoir les malades des communes de la Gombe, Lingwala, Barumbu, Kintambo, Kinshasa et Ngaliema». Tandis que «l’hôpital Saint-Joseph va recevoir les malades de Kalamu, Limete, Kasavubu, Bandalungwa, Ngiri-Ngiri, Matete et Bumbu».

Pour la partie Est de Kinshasa, «l’hôpital d’amitié sino-congolais va recevoir les malades de Masina, Kimbaseke et N’Djili. L’hôpital général de référence de Kinkole va recevoir les malades de Nsele et Maluku».

Le coordonnateur du Secrétariat technique à la riposte contre le Coronavirus a aussi précisé que «les médecins chefs de zone sont déjà informés. C’est à ce niveau là que les malades vont si c’est vraiment un cas suspect».

40 à 50 tests par jour

«On peut avoir une moyenne de 40 ou 50» échantillons testés par jour. Alors qu’un seul laboratoire prend en charge le Coronavirus à Kinshasa, Muyembea annoncé que «si le nombre de cas suspects augmentent sensiblement», un deuxième laboratoire sera ouvert aux Cliniques universitaires et un troisième «s’il y a également des privés qui ont des installations nécessaires». L’idée est «d’insérer cette lutte dans le système de santé pour que les malades puissent aller là où ils ont l’habitude d’aller quand ils sont malades», a laissé entendre le coordonnateur de la riposte avant d’insister: «Ce n’est pas des individus qui se rendent à l’INRB. Il faut absolument passer par les centres de santé qui vont orienter vers les hôpitaux que nous avons sélectionnés». Le professeur Muyembe a donc rassuré: «Nous n’avons pas tellement de malades. Leur nombre ne dépasse pas 100 par jour. On peut encore gérer. Au fur et à mesure que nous aurons des moyens, nous allons étendre et réfectionner certains pavillons pour augmenter les capacités».

Avec Top Congo FM