ActualitésSécurité

RDC : Tshisekedi tient au rétablissement de la paix dans l’Est

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo reste déterminé à rétablir une paix durable dans les provinces de l’Est de la RD-Congo. Préoccupé par la recrudescence de la criminalité dans cette partie du pays, il a présidé, lundi 31 août 2020, une importante réunion avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba accompagné de quelques membres du gouvernement, dont les vice-Premiers ministres de l’Intérieur et du Budget ainsi que les gouverneurs du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri. La représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RD-Congo, Leila Zerrougui y a été associée. Avec fermeté, le Président de la République a réaffirmé sa détermination à ramener la quiétude dans cette partie, mettant en garde les responsables de ces cycles de violences ainsi que leurs complices. Il a instruit chacun des responsables, dans la sphère de ses responsabilités, de prendre en compte la question du développement communautaire afin de combattre la pauvreté.

La sécurité dans l’Est de la RD-Congo a fait l’objet d’une réunion de plus de 5 heures, lundi 31 août à la Cité de l’Union africaine. Elle a réuni autour du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, trois vice-Premiers ministres, des ministres sectoriels, la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RD-Congo, et l’équipe des bailleurs de fonds. Au cours de cette réunion, le Président de la République a réaffirmé sa détermination à ramener la quiétude dans cette partie, mettant en garde les responsables de ces cycles de violences ainsi que leurs complices. A l’issue de cette rencontre, Jean Bamanisa Saidi, gouverneur de l’Ituri, a confié à la presse qu’ils ont examiné avec le Chef de l’État Tshisekedi toutes les questions d’ordre sécuritaire et de développement dans l’Est de la RD-Congo. «Cette réunion a permis au Président de la République de donner des orientations idoines à cet effet, arrêter des mécanismes qui s’imposent afin que la sécurité soit recouvrée et de manière à faire venir des investisseurs», a fait savoir Bamanisa, précisant qu’il a également été question «de mettre en place un budget conséquent de l’an 2021 pour des besoins communautaires». Selon lui, Président Tshisekedi tient coûte que coute à casser définitivement le cycle de violences entretenu par des groupes armés dans l’Est de la RD-Congo. «Il y a une sorte de business qui se fait par des ‘tireurs des ficelles’, qui essaient de réclamer des grades ou de l’amnistie», a-t-il révélé, notant que «toutes ces questions ont été longuement débattues afin que chacun, à son niveau, puisse prendre ses responsabilités pour mettre fin aux violences et lancer définitivement la partie Est du pays sur le chemin du développement».  Actuellement, il y a plus de 130 groupes armés opérant à l’Est de la RD-Congo.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer