ActualitésSports

Pris en sandwich entre DCMP et Renaissance, Broulaye Sidibe se dit libre de tout contrat

C’est parti pour un bras de fer entre le FC Renaissance et Broulay Sidibé, attaquant malien ayant évolué sous les couleurs des Oranges lors de la saison dernière. D’une part, le FC Renaissance affirme avoir enrôlé le joueur malien pour trois saisons. De l’autre, Sidibe, courtisé par le DCMP, insiste que son bail chez les Renais est arrivé à son terme. Dans cet imbroglio, Broulay Sidibé s’est confié à AfricaNews pour donner sa version des faits. Avec Renaissance, a-t-il révélé, le malien Sidibé a signé une décharge en guise de contrat. C’est grâce à cette décharge qu’il a pu faire des apparitions avec les Renais la saison dernière. «C’est avec étonnement que j’ai appris à travers divers médias que j’étais lié au FC Renaissance pour une durée de 3 ans», a dit Sidibé, dénonçant la détention de son passeport et de sa licence par les responsables du FC Renaissance.

Tombé sous les charmes du DCMP, Broulay Sidibé tient à quitter le navire renais pour rejoindre les Imaniens. Il va devoir franchir un obstacle avant d’enfiler la tunique des Immaculés: le FC Renaissance, club où il a évolué la saison dernière et qui détient son passeport et sa licence.
Du côté du FC Renaissance, l’on dit détenir ces documents avec motif valable: «le contrat du malien court jusqu’en 2022». Faux, rétorque le concerné, reconnaissantseulement avoir signé une décharge faisant office de contrat et dont la validité est d’une saison.
Dès lors que la saison a déjà touché à sa fin, le malien se considère libre de s’engager avec le club de son choix. «J’ai signé une décharge en guise de contrat m’ayant permis de jouer avec Renaissance. La décharge a expiré il y a près de 3 mois. C’est avec étonnement que j’ai appris à travers divers médias que j’étais lié avec le FC Renaissance pour une durée de 3 ans», a déclaré Sidibé à la faveur de son entretien avec AfricaNews. Et de s’interroger: «Je ne comprends pas pourquoi le service administratif de Fibo ne veut pas me rendre mon passeport et ma licence?».
Loin de se laisser abattre par cette difficulté, Broulay Sidibé, confiant, rassure que la situation sera décantéeune fois la crise sanitaire actuelle vaincue. «Toutes les démarches administratives étaient déjà engagées entre le FC Renaissance, le DCMP et la FECOFA. Malheureusement, il y eu le confinement de la commune de la Gombe», a-t-il fait savoir. Le transfert de Sidibe vers le DCMP est motivé par le souci des Immaculés de renforcer leur charnière offensive.
Technique, rapide, efficace, le malien, estiment de nombreux supporters, a le profil pour s’imposer parmi les poulains d’Isaac Ngata. Il va devoir, pour y parvenir, se battre contre Dark Kabangu, Peter Kalaole et VinnyBongongapour se faire une place. Disposé à défendre les couleurs des Immaculés, l’attaquant malien promet une saison émouvante aux Tumpmaras. «Je suis sûr que la saison prochaine sera très chaude. J’invite les Tumpamaros à continuer de supporter le club car les bonnes choses sont à venir» a-t-il dit. Marqué par son passage au FC Renaissance, Sidibe a témoigné sa gratitude aux supporteurs des Oranges pour leur soutien indéfectible à son égard. «Je rends hommage aux bana Fibo pour tout l’amour qu’ils m’ont témoigné. Ils auront toujours une place dans mon cœur», a-t-il conclu.
Brice NLANDU
Roddy Grâce BOSAKWA

Articles similaires

Fermer
Fermer