RDC – Sauts-de-mouton inachevés: «La justice suit le dossier», annonce Tunda Ya Kasende

0

«La justice fera son travail sans complaisance, en toute objectivité pour dégager les responsabilités dans tout scandale avéré en rapport avec les moyens de l’Etat mis à disposition pour ces projet », a déclaré le vice-Premier ministre et ministre de la Justice

Le vice-Premier ministre et ministre en charge de la Justice et Garde des sceaux, Me Célestin Tunda ya Kasende, a visité jeudi les travaux de construction des sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa. A l’issue de cette visite, il a fait un constat amer. Très amer au regard de la lenteur que connaissent ces travaux qui continuent de causer des embouteillages monstres dans les coins où sont installés lesdits chantiers. Voilà pourquoi, il n’a pas hésité d’annoncer que «la justice continue de suivre le dossier». Me Tunda a affirmé que les enquêtes ouvertes à ce sujet iront jusqu’au bout. «La justice fera son travail sans complaisance, en toute objectivité pour dégager les responsabilités dans tout scandale avéré en rapport avec les moyens de l’Etat mis à disposition pour ces projets», a souligné le vice-Premier ministre et ministre de la Justice. Poursuivant son propos, le patron du secteur de la justice RD-congolaise a rassuré avec clarté et fermeté en ces termes: «Et soyez-en sûr, l’État de droit ne sera pas un simple slogan». La visite du VPM Célestin Tunda ya Kasende a été édifiante. Très édifiante dans la mesure où elle lui a permis de palper du doigt les réalités exactes des chantiers de sauts-de-mouton dont toutes les lèvres parlent à travers la ville de Kinshasa. Ces travaux qui s’inscrivent dans le cadre des 100 premiers jours du Président de la République ont largement dépassé le délai de sept mois prévu pour être mis à la disposition de la population. Décriés par tous, ces travaux ont soulevé des vagues de mécontentements dans le chef des Kinois butés aux problèmes des embouteillages interminables dont ils sont victimes tous les jours, du moins dans les coins où s’exécutent ces travaux. Face à la colère populaire, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice, Me Célestin Tunda Ya Kasende, a, sur instruction du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, ouvert une enquête. Voilà qui a poussé le Parquet de Kinshasa/Matete à ouvrir une enquête sur la gestion des fonds alloués aux travaux de construction des travaux de 100 premiers jours du Chef de l’Etat.

Dorian KISIMBA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom