ActualitésEducationNation

RDC : Tony Mwaba lance les activités d’évaluation de la gratuité de l’enseignement

En sa qualité de ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique -EPST-, le Professeur Tony Mwaba a procédé, mardi 1er juin à Kinshasa, au lancement officiel des activités d’évaluation du processus de la gratuité de l’éducation de base. En présence des partenaires techniques et financiers, regroupés au sein du groupe PTF et bien d’autres acteurs clés impliqués dans ce sous-secteur de l’éducation, le ministre Mwaba a indiqué qu’il s’agissait d’un groupe de travail technique censé passer en revue le processus de la gratuité de l’éducation de base depuis septembre 2019 jusqu’à ce jour.

«En ce qui concerne le redressement et la consolidation de la gratuité, nous avons décidé avant toute orientation de passer en revue le parcours réalisé depuis le 02 septembre 2019 jusqu’à ce jour», a indiqué le ministre Tony Mwaba. Et de poursuivre: «depuis notre avènement, nous avions placé notre mandat sous le signe de l’amélioration de la gouvernance du sous-secteur de l’EPST en général et du redressement ainsi que de la réforme sur la gratuité de l’enseignement en particulier».

S’agissant de l’amélioration de la gouvernance du sous-secteur, les instructions claires ont été à l’ensemble des acteurs clés. D’après le patron de l’éducation nationale, ces séances de travail vont se dérouler en trois phases. La première phase, appelée la phase d’étude, consistera à faire un état de lieu exhaustif du processus de la gratuité sur base des indicateurs qui intègrent des données quantitatives garantissant une évaluation basée sur les résultats.

Cette phase va aussi étudier le processus de la gratuité et évaluer sa progression. La deuxième phase, celle des travaux préparatoires réunira un échantillon des délégués des différentes parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre de la politique de la gratuité. Ici, les experts vont analyser en profondeur les questions spécifiques relatives au partenariat éducatif, au cadre légal, au financement alternatif de l’éducation. La dernière phase, celle de plénière, fera la restitution des travaux. En outre, Tony Mwaba a invité les parties prenantes à cette évaluation au travail, bannissant toutes corruptions.

J.B

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page