Le ministre Makambo détenu à l’Auditotorat

Après le meurtre par son garde du corps de l’administrateur gérant de l’hôpital Vijana dans la commune de Lingwala, le ministre provincial de Kinshasa, Dolly Makambo est en détention à l’Auditotorat. À en croire Mme Élise Lolendo, la sœur du défunt, c’est Dolly Makambo qui a tué son frère en complicité avec le médecin directeur de cet hôpital, M. Matiti. «Nous voulons que justice soit faite et que le commanditaire de ce crime puisse payer», a-t-elle soutenu. Elle a en outre, insisté sur l’implication dans cette affaire, de certains géants. Elle a affirmé que son frère est mort en luttant contre la spoliation de cet hôpital appartenant à l’Etat. Dans un communiqué publié depuis sa cellule de la prison centrale de Makala, le député provincial Mike Mukebayi indigné par cet assassinat demande la démission du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila ainsi que l’interpellation de M. Gode Mpoyi, président de l’assemblée provinciale de Kinshasa. Pour l’élu de Lingwala, l’Etat congolais devra se considérer civilement responsable et indemniser de la manière la plus conséquente la famille de la victime. Le député Mukebayi déploré également les images choquantes diffusées dans les réseaux qui témoignent de la cruauté du pouvoir en place à la tête de la ville de Kinshasa. Mukebayi à rappelé avoir saisi en son temps, le gouverneur Ngobila sur la spoliation d’une partie de la concession de cet hôpital, propriété de l’Etat. Si tôt après son incarcération, Gentiny Ngobila et Gode Mpoyi se sont montrés permissif pour laisser un certain M. Paluku reprendre les travaux.

Tino MABADA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*