ActualitésNationSociété

RDC: Guy Loando remet de nouveaux bâtiments à l’Assemblée provinciale de la Tshuapa

La ville de Boende a vibré, le week-end dernier, au rythme de l’inauguration de nouveaux bâtiments de l’Assemblée provinciale de la Tshuapa. Une œuvre louable qui porte la signature du sénateur Guy Loando, président de Widal fondation.

Le samedi 14 novembre dernier, le sénateur Guy Loando a, au nom de Widal Fondation, remis à l’Assemblée provinciale de la Tshuapa de nouveaux bureaux. Ces bâtiments, entièrement financés par Widal Fondation, sont les premiers édifices à être construits dans cette partie du pays depuis l’indépendance.

Plusieurs notabilités de la place ont rehaussé de leur présence cette cérémonie haute en couleurs. Parmi eux, on pouvait compter le président de l’Assemblée provinciale du Kwango, le ministre national de la Santé, Eteni Longondo, sans oublier les parlementaires membres du CPDC. A ceux-ci se sont ajoutés les opérateurs économiques ainsi que plusieurs catégories de personnes venant de différents horizons.

Dans son adresse, Guy Loando a remercié tous les invités qui se sont déplacés, car «généralement, quand il y a une mission, on connait des provinces où tout le monde se précipite pour aller. Ici nous ne partons de rien» L’élu des élus de cette province issue du démembrement de l’ex-Equateur a rappelé la précarité des Tshuapais qui vivent sans rétrocession. A travers cette œuvre, Loando a su dessiner un sourire sur les lèvres d’une population plongée dans la misère.

Loin d’être une victoire de Guy Loando, les nouveaux bâtiments de l’Assemblée provinciale de la Tshuapa transparaissent une fierté provinciale, un motif d’identité nationale. «Tshuapa est la dernière des provinces. Une province oubliée», s’est lamenté Guy Loando. Il a fini son mot en invitant tout le monde à mettre la main à la pâte pour construire la province la moins nantie de toutes, la dernière. Il a demandé au gouverneur et au président de l’Assemblée provinciale d’en faire bon usage.

«Tout le monde a l’obligation de protéger cet ouvrage», a-t-il souhaité. Du côté de l’autorité provinciale, la satisfaction était à son comble. Le gouverneur s’est réjoui de cette initiative, premier du rang. «Aucun fils de la Tshuapa n’a jamais mis la main dans sa poche. Il n’y a que Guy Loando qui l’a fait pour construire un édifice que l’Etat devait construire», a fait savoir l’autorité provinciale.

Le bénéficiaire, quant à lui, a reconnu qu’ils étaient dans des conditions très rudimentaires. Désormais, ils vont travailler dans des bureaux climatisés. Avec ce énième geste, Guy Loando prouve une fois de plus son attachement envers son peuple et, plus généralement, son amour patriotique.

En marge de cette dotation, le président de l’organe délibérant de cette entité décentralisée a annoncé que la salle de plénières est baptisée: Guy Loando, question d’immortaliser ce digne fils du terroir. Ajoutons que sur décision du gouverneur de province, un rond-point de Boende portera le même nom.

Christian BUTSILA & Charles NTUMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer