ActualitésDossier à la UneEcofin

RDC : Le gouvernement va réviser le taux de croissance économique

Le gouvernement s’active à réviser à la baisse le taux de croissance économique à réaliser au cours de cette année. La cause, selon lui, c’est notamment le ralentissement de la production minière durant cette période de crise sanitaire provoquée par la pandémie de Coronavirus dans le monde.

C’est-ce qu’a fait savoir le vice-Premier ministre en charge du Budget, Jean Baudouin Mayo, à l’issue de la réunion traditionnelle de ce mardi 7 avril 2020 du comité de conjoncture économique présidée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. «Le gouvernement dans la note présentée par la vice-Première ministre, ministre du Plan s’est mis déjà dans la perspective de l’examen du taux de croissance à réaliser au cours de cette année.  Le taux de croissance, nous l’annoncerons au moment venu va certainement baisser parce qu’au niveau de la production minière nous en ressentons déjà le coup même si les prix après avoir baissé se sont stabilisés donnant ainsi espoir de s’améliorer. Espoir tout simplement parce que le Covid-19 n’est pas encore maîtrisé», a-t-il déclaré à l’issue de cette réunion.

À l’en croire, l’économie RD-congolaise n’est pas épargnée par le Covid-19 avec la baisse de l’activité économique à Kinshasa et dans certaines provinces. «La production manufacturière, le taux de chômage, tous ces indicateurs sont très marqués par le Covid-19 notamment en Europe par exemple, l’indice de production manufacturière a baissé de 51 à 29%, ce qui se ressent sur notre économie qui en prend le coup. Encore que nous mêmes aussi nous faisons face à ce Covid-19 dans la mesure où notamment la commune de la Gombe qui est le centre névralgique de la capitale est confinée. Il y a des provinces comme celles du Nord-Kivu, Sud-Kivu qui sont aussi confinées. Ça veut dire que les gens ne travaillent pas et nous en ressentons le coup», a précisé le VPM du Budget.

Toutefois, renseigne-t-il, certains points positifs sont constatés entre autres une faible décélération du rythme de formation des prix, la stabilité de la parité Franc congolais-dollar américain sur le marché bancaire «avec quelques légères fluctuations sur le marché parallèle». Le gouvernement prendra cependant des mesures pour encadrer la situation économique du pays pendant cette crise sanitaire. Notamment d’ordre budgétaire et monétaire. «Nous devons insister sur une politique budgétaire rigoureuse ainsi qu’une politique monétaire que la Banque centrale mènera aussi de façon rigoureuse», conclut le ministre Mayo. La loi des finances 2020 prévoit un taux de croissance de 4,1%. Les ressources prévues sont d’USD 11 milliards. Plusieurs analystes,  prédisent la récession -taux de croissance économique négatif. D’autres tablent sur un taux de 1%.

Avec 7sur7.cd

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer