ActualitésJustice

RDC : Le DG Pascal Nyembo du CEEC passe sa deuxième nuit au cachot

Tout indiquait que le mandataire public arrêté mercredi allait être transféré jeudi au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa -CPRK-, ex-Prison de Makala. Mais avec le renforcement de son collectif d’avocats avec Me Théodore Ngoy, à l’issue de la deuxième audition, le magistrat instructeur a résolu de le garder encore dans les geôles du Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe pour poursuivre son instruction.

Interpellé puis auditionné depuis le mercredi 6 janvier par le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, Pascal Nyembo, directeur général du Centre d’expertise, d’évaluation et de certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses -CEEC-, a passé sa deuxième nuit au cachot le jeudi 7 janvier à Kinshasa.

A en croire des sources judiciaires, plusieurs griefs pèsent sur Pascal Nyembo, notamment la fraude minière, le détournement présumé de deniers publics et la falsification de certains documents de travail dans le journal officiel à l’insu de la Présidence de la République.

Depuis quelques jours, Pascal Nyembo était sous le coup d’un mandat d’amener émis par les instances judiciaires qui considéraient que l’homme était en cavale. C’est pourquoi, dès le 15 décembre 2020, il avait été interdit de quitter le territoire national.

Au regard de la loi, Pascal Nyembo jouit d’une présomption d’innocence. Il a également le droit d’organiser sa défense dans le respect de la loi. Entretemps, tout indiquait qu’il allait être transféré au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa -CPRK, ex-Prison de Makala jeudi. Mais avec le renforcement de son collectif d’avocats avec Me Théodore Ngoy, à l’issue de la deuxième audition, le magistrat instructeur a résolu de le garder encore au cahot du Parquet général pour poursuivre son instruction.

Dans une vidéo circulant sur la toile, on aperçoit Pascal Nyembo s’exprimant en ces termes: « chers camarades, je voudrais rassurer tous mes frères et sœurs congolais que je suis interpellé au Parquet près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe depuis 17 heures. La question qu’on me pose: vous avez arrêté des fraudeurs en 2016. Vous devez nous en parlez. Vous avez fait arrêter des fraudeurs, la justice s’est saisie du dossier pour condamner ces fraudeurs-là. Mais on vient nous poser nous la question pour expliquer comment ces gens ont été arrêtés par la justice».  

Le mandataire aux arrêts regrette qu’aucune question sur le détournement ne lui a été posée. «On ne m’a pas posé la question sur le détournement. Il n’y a pas eu. On me pose la question comment est-ce vous avez été nommé? Comment le Premier ministre Muzitoa-t-il signé le décret créant le CEEC? Des questions liées à la Présidence et à la Primature. On me pose moi ces questions-là», se défend-il dans cette vidéo.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer