ActualitésDossier à la UneSociété

Covid-19 à Kinshasa: Tenge explique les contours de l’arrêté de Ngobila

Le ministre provincial de l’Environnement et ad intérim de l’Intérieur et sécurité, Didier Tenge Te Litho, a été face à la presse, lundi 23 mars à l’Hôtel de ville de Kinshasa, dans le cadre de la sensibilisation des Kinoises et Kinois sur le respect des mesures prises par le gouvernement de la République quant à la lutte contre la propagation de la pandémie à Coronavirus. Didier Tenge Te Litho a commencé par confirmer la légalité de l’arrêté pris récemment par le gouverneur de la ville de Kinshasa fixant entre autres les amandes qu’encourent les récalcitrants aux mesures étatiques. «Le gouverneur de la ville a pris cet arrêté conformément aux instructions du Président de la République. Et cela est bien dit dans les motivations de l’arrêté. Ensuite, étant dans une situation exceptionnelle, il était impérieux de prendre des mesures exceptionnelles pour sauver des vies humaines. Le Chef de l’État a interdit le rassemblement de plus de 20 personnes, ce qui signifie que l’Assemblée provinciale qui compte plus de 40 députés ne pouvait pas organiser une plénière pour voter un édit autorisant le gouverneur de la ville de signer un arrêté», a expliqué à la presse, le ministre provincial a.i de l’Intérieur. Il a poursuivi en soulignant que ces mesures ne sont pas définitives, elles peuvent varier selon l’évolution de la situation.

Respect des mesures préventives

Au cours de cet échange avec les professionnels des médias, le ministre Tenge a aussi apporté des clarifications autour de la mesure autorisant la seule vente des denrées alimentaires dans les marchés kinois. Ici, il a précisé que cette disposition concerne uniquement les activités commerciales au sein des marchés urbains de Kinshasa, et non les magasins se trouvant hors les marchés. «Les propriétaires des magasins par exemples sur l’avenue du Commerce en ville peuvent ouvrir sans problèmes. Quant aux marchés, les activités commencent de 6 heures à 15 heures, pour permettre aux services d’assainissement des marchés d’assurer la propreté», a-t-il insisté. En rapport avec cette question, le ministre provincial a.i de l’Intérieur a également exigé qu’un dispositif de lavage des mains avec du savon ou une solution alcoolique soit de mise à l’entrée de chaque magasin et qu’il y ait quelqu’un à l’intérieur qui sensibilise continuellement les clients sur le respect de la distanciation d’un mètre. Pour le ministre Tenge, le gouvernement provincial est à l’œuvre pour que la situation sanitaire ne s’aggrave pas dans la ville. C’est dans ce sens qu’il a appelé une fois de plus les Kinoises et Kinois au strict respect des consignes édictées par l’organisation mondiale de la santé -OMS-, notamment le lavage des mains avec du savon chaque 30 minutes, éviter les contacts et les attroupements, rester à la maison quand on ne se sent pas bien, boire régulièrement d’eau, etc. Aux dernières nouvelles, le nombre de personnes atteintes est passé à 41, dont trois décès jusque-là.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer