Covid-19 en RDC: Eteni apprête des pavillons au profit des malades

0

«Les travaux évoluent bien. D’ici quelques jours, tous les pavillons réservés aux malades du Coronavirus seront prêts», a rassuré le ministre de la Santé publique

Les messages d’espoir commencent à tomber. Les signes de la riposte se multiplient. Le ministre de la Santé publique déjà en tenue de combat. Mardi 31 mars 2020, Eteni Longondo a visité quelques hôpitaux où certains pavillons sont entrain d’être réhabilités pour recevoir les malades de Coronavirus. Pour ce chantier, le gouvernement de la République a débloqué USD 370.000. Question de mettre les malades de Covid-19 dans de bonnes conditions. Aux Cliniques kinoises et universitaires, le ministre de la Santé publique a palpé du doigt le niveau d’avancement des travaux. La réhabilitation des pavillons prévus pour accueillir les malades avance à grand pas. «D’ici peu, les pavillons seront prêts», a rassuré le ministre de la Santé publique, Eteni Longondo. A l’hôpital ex-Maman Yemo, il a constaté que la construction du centre de triage évolue bien. A l’Hôpital du Cinquantenaire, il s’est rendu compte  du niveau  d’avancement de ces travaux. «Les travaux évoluent bien. D’ici quelques jours, tous les pavillons réservés aux malades de Coronavirus seront prêts», a-t-il encore rassuré. Dr Eteni Longondo s’apprête à mettre à la disposition du Secrétariat technique de la riposte des cadres appropriés pour pouvoir soigner les malades du Coronavirus. «Le pavillon de la Clinique kinoise situé à l’aile gauche du 1er niveau a une capacité de 35 lits. Celui des Cliniques universitaires 40 lits. Ngaliema en a 40, l’Hôpital du Cinquantenaire 150, celui de l’Amitié Sino-congolaise à N’Djili a 33, l’Hôpital de Monkole qui est aussi disposé à accueillir ces malades a 20 lits», a souligné le ministre Eteni. Au cas où la situation dépassait les dispositions mises en place par le gouvernement de la République, le ministre de la Santé a assuré: «nous avons commandé 500 lits supplémentaires. Nous travaillons aussi avec les partenaires dont la MONUSCO pour avoir des bâches et des conteneurs devant nous permettre de prendre en charge les malades en cas de débordement». Eteni Longondo a fait savoir que les dispositions du gouvernement ne concernent pas que des pavillons. «J’ai aussi visité le centre de production d’oxygène de l’Hôpital du Cinquantenaire. N’oublions pas que c’est avec l’oxygène qu’on devra réanimer les malades. Même pour les respirateurs, nous sommes prêts», a martelé le patron du secteur de la santé en RD-Congo. A la question de savoir qui exécutent les travaux de réhabilitation des pavillons devant recevoir les malades, le ministre de la Santé publique est fier de l’expertise RD-congolaise. «Ce sont des ingénieurs RD-congolais qui travaillent. Ils sont des agents du ministère de la Santé spécialisés dans les matières des travaux publics sanitaires. Aux Cliniques kinoise et universitaires où s’effectuent ces travaux de réhabilitation des pavillons, le ministre est passé d’une pièce à l’autre. Question simplement de se rassurer que tout marche bien. Toutes les explications sur l’évolution du chantier lui étaient données par les ingénieurs de son ministère. A toutes les questions posées sur les situations dont il voulait de la lumière, des réponses claires lui tombaient à l’oreille. «Je vous rassure que dans 10 jours tout sera prêt», a-t-il répondu à la presse.

Si aux Cliniques kinoises et universitaires, il s’est agi de la réhabilitation des pavillons, à l’Hôpital général de référence -ex-Maman Yemo-, par contre, le travail consiste à la construction d’un centre de triage. Sa mission est de contrôler les mouvements des populations en vue de stopper la propagation du Coronavirus. Toutes les personnes sensées être suspectes après prélèvement de la température seront mises en quarantaine à partir de ce centre étant donné que Maman Yemo n’est pas retenu parmi les institutions hospitalières d’accueil des malades à Covid-19.

Dorian KISIMBA