Coopération Saint-Siège-Kinshasa: le Pape François attend Fatshi au Vatican

0

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est attendu par le Saint Père au Vatican, dans les prochains jours, pour une visite officielle. La nouvelle de cette mission officielle a été annoncée au cours de l’audience que le Chef de l’État a accordée lundi13 janvier au Palais de la nation, au Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque métropolitain de Kinshasa. Le Saint siège entretient la coopération avec la RD-Congo dans plusieurs domaines. Vers fin 2019, à l’occasion du consistoire de la création de 13 cardinaux dont l’Archevêque Fridolin Ambongo, le Président Tshisekedi avait rencontré en aparté dans la Basilique Saint Pierre, le Pape François. Et les deux personnalités avaient convenu de se retrouver pour une entrevue dans le cadre d’une visite officielle. Ce qui vient d’être annoncée. Par ailleurs, au Palais de la nation, le Cardinal Ambongo a également fait rapport au Chef de l’État de ses constats après sa visite de compassion dans la province du Nord-Kivu, principalement dans la zone de Beni-Butembo. Sur place, Ambongo avait dénoncé le plan de balkanisation qui pèse sur la partie Est de la RD-Congo, œuvre d’une main obscure. Après l’avoir écouté, le Président Tshisekedi a rassuré le Cardinal de sa détermination de lutter efficacement contre les forces négatives qui sèment la désolation dans l’Est de la RD-Congo. Selon le Chef de l’Etat, les dernières prouesses des Forces armées de la République démocratique du Congo -FARDC- dans le démantèlement du quartier général des FDLR renforcent sa conviction de rétablir le plus rapidement la quiétude dans cette partie du territoire national. Le Chef de l’Etat Tshisekedi est très ferme concernant la question de l’intégrité territoriale. «Aucune portion du pays ne sera rayée de la carte géographique de la RD-Congo dans ses 2.345.410 km2», a-t-il rassuré Ambongo. Pour sa part, le Cardinal dit avoir rencontré dans l’Est du pays une population traumatisée par les affres de la guerre. Il a salué la détermination du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi, à trouver une solution à la souffrance des compatriotes de l’Est. L’Archevêque métropolitain de Kinshasa a également salué l’engagement et les prouesses des FARDC dans la traque contre les forces négatives. Lors de son récent discours sur l’état de la nation devant les deux Chambres parlementaires réunies en Congrès, le Chef de l’Etat avait annoncé la mutation et le remplacement des troupes à l’Est du pays, passées de 11.000 à 21.000.

Octave MUKENDI