ActualitésSociété

Icône de la photographie, John Bompengo est décédé

La famille journalistique RD-congolaise est en deuil. John Bompengo, une icône de la photographie est décédée ce samedi 20 juin 2020 de suite de la Covid-19. Selon ses proches de la Radio Okapi -une station de radio des Nations unies émettant depuis Kinshasa-, John Bompengo était malade et était dans un profond coma, avant de rendre l’âme. John Bompengo, connu pour la qualité de son travail, pour sa rigueur dans le travail, son professionnalisme indiscutable. Il était de la race de professionnels de média qui exerçaient leur métier avec passion et dévouement. Ses confrères retiennent de lui également, un homme qui n’hésitait devant rien pour chasser les images même sous les coups de balle, même devant un n’importe quel danger. John Bompengo était aussi de la race de ceux qui n’hésitaient pas à dire certaines vérités même si ça dérangeait ses chefs et collègues. Il n’hésitait pas à se substituer en journaliste pour faire des interviews quand il se retrouvait seul alors que le règlement de la Radio Okapi, où il travaillait avant sa mort, exigeait que John accompagne les journalistes pour prendre de photos servant à illustrer différents reportages. A ce sujet, il faut souligner qu’il n’y a pas un seul journaliste de la presse écrite ou média en ligne qui n’ait utilisé les photos de John Bompengo. Ses amis retiennent de lui ce gaillard, comique parfois mais qui travaillait et n’hésitait pas à aller au-delà de frontières de la RD-Congo pour chasser les images. Avant d’être à Radio Okapi, cette icône de la photographie a travaillé pour d’autres médias internationaux et nationaux. Alors que certains de ces collègues avaient opté pour le télétravail, John Bompengo a préféré rester au front s’exposant ainsi à cette pandémie qui l’a finalement emporté. C’est ici l’occasion d’interpeller les responsables de média, les professionnels de médias ainsi que les organisations de défense de médias à penser à sécuriser les professionnels de média pendant cette pandémie. Obligés d’aller à la source pour recueillir les informations, ils s’exposent et exposent leurs propres familles. Autant l’équipe de Riposte pose de gestes en faveur d’une catégorie de la population et des entreprises touchées par les effets négatifs de cette pandémie, autant elle devait penser aux professionnels de média en cette période. Ces derniers qui vivent de leurs métiers ne savent plus l’exercer convenablement. Alors qu’ils sont appelés à informer, former et éduquer la population.

Arts.cd/Zoom-eco

Articles similaires

Fermer
Fermer