V. Club: Ibenge sur le départ

0

Les lignes bougent dans les milieux des clubs RD-congolais à une semaine des interclubs de la CAF et à 12 jours du démarrage de la Vodacom Ligue 1. Dans cette valse d’avant saison, l’AS V. Club n’est pas épargnée. En plus de départs et arrivées de joueurs enregistrés, un changement devrait survenir sur le banc des Dauphins noirs. Le tout-puissant Ibenge n’est plus en odeur de sainteté et le divorce semble inévitable.

Depuis son retour d’Egypte, celui qui est en parallèle sélectionneur national n’a pas revêtu son costume de coach de club alors que V. Club affronte, le weekend prochain, USM Loum du Cameroun pour le compte du tour préliminaire de la Champions League de la CAF. A en croire «Congoprofond.net», Ibenge serait en pourparlers très avancés avec deux grandes écuries sud-africaines: Orlado Pirates et Kaizer chiefs. Le Baroka FC est également à l’affût, quelques semaines après l’offre avortée du MC Oudja du Maroc.

Arrivé sur le banc des «Bana mbongo» fin 2012, Ibenge aura remporté deux titres de champion de la RD-Congo, en 2015 et 2018, avec au passage deux finales perdues en interclubs de la CAF en 2014 et 2018.

V. Club avant les Léopards

Alors que son départ n’est pas encore officiel, chez V. Club on s’active déjà pour la succession. Selon certaines indiscrétions, Raoul Shungu est le successeur désigné. L’actuel adjoint d’Ibenge retrouvera, s’il est confirmé, un fauteuil qu’il a occupé entre 2003 et 2004 avec un titre de la LINAFOOT au passage. Dans ses nouvelles tâches, l’ancien entraineur de Lupopo devrait être assisté par Guy Bukasa, libre de tout contrat depuis sa démission de Nyuki.

Pour sa part, Ibenge devrait également quitter la sélection nationale. A la FECOFA, on assure que l’affaire est quasi-bouclée et la succession préparée. «L’équipe va probablement être mise sous la supervision de la Direction technique nationale dans un premier temps», confie une source proche de la Fédé. Et de préciser: «L’objectif à moyen terme est de porter une légende à la tête de la sélection. Lualua, Herita et Nonda sont en pole position».

C’est donc une page vieille de 7 ans qui s’apprête à être tournée, au grand dam des «Ibengistes». De l’autre côté, les anti-Ibenge se frottent les mains. Le technicien, lui, a inscrit son nom en lettres d’or au panthéon du football RD-congolais.Dandjes LUYILA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom