RDC: Amos Mbayo, l’apogée d’une longue ascension

0

Dans le milieu des sportifs, il est tout, sauf un parvenu. Passionné des sports, fervent chrétien et pasteur de vocation, Marcel Amos Mbayo a gravi tous les échelons du mouvement sportif jusqu’à devenir président du Comité olympique congolais -COC- depuis 2010 jusqu’à sa nomination au poste ministre des Sports et Loisirs. Licencié en gestion financière à l’Institut Supérieur de Commerce -ISC-, Mbayo a évolué avant tout au sein de l’Union des Banques du Congo -UBC- comme agent de caisse puis gérant de l’Agence des Nations Unies. Ce gestionnaire rompu n’a pas résisté à la tentation d’embrasser le monde sportif, sa passion. Administrateur gestionnaire du Complexe omnisport Stade des martyrs de la Pentecôte entre 2005 et 2007, il a également servi comme Conseiller au ministère des Sports sous plusieurs administrations. Inconditionnel du Handball, Amos Mbayo s’est investi pour la promotion de sport en RD-Congo. De la présidence de l’Entente de Handball de Kinshasa à celle la Fédération de handball de la RD-Congo -FEHAND-, l’homme n’a ménagé aucun effort pour placer son pays dans le concert de grandes nations du Handball mondial. Sous son impulsion, les Léopards ont participé à plusieurs mondiaux et ont échoué de peu de remporter le titre continental en 2014, battues en finale par la Tunisie. Porté à la tête du Comité olympique congolais -COC- en 2010, Mbayo a redoré l’image du mouvement sportif RD-congolais longtemps miné par des guerres intestines. Sous son leadership, le pays signe des participations remarquables aux JO 2012 et 2016 même si les médailles ne suivent pas. Comme pour couronner son parcours élogieux sur le plan national, ses prouesses sont reconnues sur le continent quand il est nommé, par la Confédération africaine de handball -CAHB-, commissaire aux comptes puis président de la Zone 4 et membre du Conseil de la confédération. Sur plusieurs fronts, Marcel Amos Mbayo s’est également illustré dans le milieu du football. Administrateur du DCMP, il a présidé durant une longue période la Grande commission des supporters du club vert-blanc. Né le 16 janvier 1967 à Lubumbashi et marié à Jiji Mbayo Nzau, Marcel Amos Mbayo est père de 5 enfants. Bon vent, Monsieur le ministre…

Roddy Grâce BOSAKWA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom