Mondial 2022: Les Léopards prêts pour une nouvelle mission impossible

0

Le tour préliminaire des Éliminatoires à la Coupe du monde 2022 a fermé ses rideaux après 14 rencontres. Les 14 qualifiés retrouvent les 26 exemptés du premier tour pour une avant dernière phase qui s’annonce électrique. Les 40 sélections seront réparties dans 10 poules de 4 chacune. A l’issue des matches aller et retour, le premier de chaque poule se qualifiera pour le dernier tour qui se jouera en double confrontation. Débuté le 4 septembre dernier, le tour préliminaire des éliminatoires africaines de la Coupe du Monde 2022 s’est achevé mardi. Et après quatorze doubles confrontations qui ont mis aux prises les 28 Nations africaines les moins bien classées au dernier classement FIFA, 14 équipes ont ainsi validé leur ticket pour le tour suivant.

Les 14 équipes gagnantes rejoignent par conséquent les 26 exemptées dans 10 groupes de quatre.

Si les principaux favoris de ce tour préliminaire ont répondu présents à l’instar du Togo, de l’Angola, du Soudan, ou encore de la Guinée Bissau, la grande surprise est venue de la qualification historique de Djibouti, face à l’Eswatini 2-1 et 0-0. Les «Requins de la mer rouge» disputeront ainsi la phase de poules des éliminatoires pour la première fois de leur histoire. De 24 nations ayant participé à la CAN, seuls les «Hirondelles» du Burundi, éliminés par les «Taifa Stars» de la Tanzanie, manqueront ces éliminatoires.

Pays issus des préliminaires

Malawi, Djibouti, Zimbabwe, Mozambique, Angola, Rwanda, Togo, Guinée Bissau, Namibie, Soudan, Ethiopie, Tanzanie, Guinée équatoriale, Liberia.

Sélections exemptées

Sénégal, Tunisie, Nigeria, Algérie, Maroc, Egypte, Ghana, Cameroun, RDC, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Afrique du Sud, Guinée, Cap Vert, Ouganda, Zambie, Bénin, Gabon, Congo, Madagascar, Niger, Libye, Mauritanie, Kenya, Centrafrique.

Premier pays de l’Afrique noire à prendre part à une phase finale de Coupe du monde -1974-, la RD-Congo court toujours derrière sa 2ème qualification. Plusieurs fois, notamment lors des éliminatoires des éditions 2006 et 2018, la sélection est passée tout proche d’une qualification. C’est donc à la conquête d’un butin qui leur échappe depuis 45 ans que les poulains de Nsengi Biembe s’apprêtent à se lancer avec l’espoir que cette tentative soit la bonne.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom