Les meilleurs Léopards le l’année 2018

0
102
Les Léopards de la RDC lors de leur match contre les Diables rouges du Congo samedi 10 juin 2017 au stade des Martyrs de Kinshasa – première journée des éliminatoires de la CAN-2019 (3-1). Ph. Radio Okapi/John Bompengo

L’année 2018 a été caractérisée par un passage à vide inquiétant des Léopards de la RD-Congo. Sur sept rencontres disputées, la sélection nationale RD-Congolaise de football a essuyé deux défaites et enregistré cinq résultats nuls. De quoi s’interroger au regard de la pléiade des joueurs de talents dont dispose le pays aussi bien à l’intérieur qu’en dehors des frontières nationales.

Certes, la RD-Congo a caracolé dans le peloton de tête sur l’échiquier continental. Mais aux dires des observateurs avisés, les poulains de Florent Ibenge étaient pourtant capables de présenter un meilleur tableau à condition de corriger certaines faiblesses récurrentes aussi bien au niveau du recrutement que des dispositions tactiques sur l’aire de jeu. Malgré ces résultats peu reluisants, il sied de relever la présence des internationaux qui ont pu tirer leur épingle du jeu au sein de cette sélection, durant les matches amicaux et officiels. Une démarche que le site Ndembo.net s’est efforcé d’entreprendre.

Gardien du but: Anthony Mossi

Révélé au grand public à l’âge de 24 ans, le sociétaire de Chiasso en D2 Suisse a reçu son baptême de feu avec les Léopards lors du match amical contre la formation correspondante du Nigeria, le 28 mai 2018 à Port Harcourt, en plein boycott de la sélection par certains cadres.

Face aux Super Eagles qui préparaient le mondial russe, le natif de Paris a brillé de mille feux au point de constituer un sérieux candidat au poste de titulaire dans les perches. Par deux fois, il a réitéré la même partition comme dernier rempart des Léopards face au Libéria et au Zimbabwe. Titulaire indiscutable en club, l’expérience de Matampi lui a été préférée à Brazzaville en novembre.

Défenseurs: Ngonda, Luyindama, Ungenda et Issama

Christian Luyindama Nekadio, évoluant dans Galatasaray, a tiré son épingle du jeu aussi bien en club qu’au sein de la Nationale. Sur le flanc gauche, Glody Ngonda de V.Club a été préféré à Arthur Masuaku de Westham. Le polyvalent de V. Club a été l’un de principaux artisans de la saison réussie du team vert et noir alors que Masuaku n’a été que l’ombre de lui-même lors de son baptême de feu à Kinshasa face au Zimbabwe. Viennent compléter la défense type retenue par Ndembo.fr Luyindama du Standard de Liège en Belgique, Baudrick  «Bobo» Ungenda de Primeiro do Agosto de l’Angola et Jos Issama Mpeko.

Milieu: Tshibola, Ngoma, Bolasie et Muleka

Malgré cette génération dorée de jeunes pétris de talents capables de faire parler la poudre sur n’importe quel terrain de football sur les cinq continents, force est de relever la faiblesse au milieu de terrain des Léopards qui en demeure le ventre mou. Avec la production en demie teinte des Mbemba, Mulumbu, Maghoma, Kebano… et le surplace des Mpoku, Munganga, Mulumba, les Léopards ont accusé un grand déficit en terme de manieurs de ballon et accélérateurs de particules dans l’entrejeu. 

Dans la récupération, la paire Tshibola-Ngoma a été la meilleure option des Léopards. Sur les ailes, Yannick Bolasie, auteur d’une renaissance spectaculaire, a prouvé qu’on ne devait pas encore l’enterrer. Quant à Jackson Muleka, c’est pratiquement le «Kylian Mbappe» du football RD-congolais. Doté d’une pointe de vitesse, adresse devant le but, hardiesse technique, il est promu à un bel avenir tant dans Mazembe qu’au sein des Léopards.

Attaque: Mundele-Bakambu

En 2018, deux autres attaquants ont crevé l’écran. Cédric Bakambu demeure «la star» de la sélection. Malgré son année moyenne, il a su prouver, bien que par intermittence, que son ère n’était pas encore révolue. Sa seule présence sur le terrain a beaucoup pesé sur les défenses adverses. Cependant, il n’est pas parvenu à violer les pâquerettes adverses des Léopards, exercice dans lequel il a pourtant excellé en Chine. Mundele Makusu de V/Club a, quant à lui, damé le pion à tous ses concurrents. La Linafoot l’a sacré meilleur joueur RD-congolais de l’année 2018.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom