Léopards: Ibenge doit-il toujours garder sa place?

0

Arrivé à la tête de la sélection RD-congolaise depuis trois ans en remplacement de Claude Leroy, Florent Ibenge est arrivé fin mandat depuis début mars 2018. Adulé par les uns suite à l’espoir qu’il incarne depuis son avènement chez les Léopards et contesté par les autres à cause du manque de résultats concrets lors de grands rendez-vous sportifs, une question revient sur toutes les lèvres: «est-il réellement l’homme qu’il faut pour conduire cette génération dorée à son apothéose?» Ses beaux discours, sa constance, sa personnalité l’ont présenté comme l’homme-solution, et pourtant, toutes les ambitions ont tari, la vision a flétri et derrière les remords s’en sont suivis. Après une entame réussie à la tête de onze national avec une médaille en bronze lors de la CAN Guinée-Equatoriale 2015, Florent Ibenge s’est illustré dans la suite par un  passage à vide ponctué par une élimination en quart-des-finales de la CAN Gabon 2017 par une sélection ghanéenne amortie; mais aussi par l’éjection de la course au Mondial des Léopards par les Aigles de Carthage, qu’il n’est pas arrivé à battre en 3 rencontres depuis son avènement à la tête de la sélection nationale. Alors que la qualification au mondial Russie 2018 demeurait en fait l’objectif majeur de Florent Ibenge. Déjà il ne fait plus l’unanimité dans le chef des amateurs du ballon rond en RD-Congo, surtout quand il s’agit de matchs très décisifs. Par ailleurs, des inquiétudes planent dans les têtes des RD-congolais quant au prétendu renouvellement du contrat de celui que le public a affectueusement surnommé le «coach Androïde».

En trois ans à la tête des Léopards et après deux participations à la phase finale de la CAN, Ibenge compte une 3ème place sanctionné par une médaille en bronze glanée lors de la CAN Gabon 2018, quinze ans après l’exploit du coach Watunda au Burkina Faso. Et un titre de champion d’Afrique -CHAN- gagné au Rwanda en 2016, sept ans après Santos Mutubile en Côte d’Ivoire.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom