Le Maroc prêt pour un second sacre

0

Avec un titre remporté en 1976, le Maroc va honorer sa 20ème participation à la CAN cette année. Logés dans le groupe D aux cotés de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique du Sud et de la Namibie, les coéquipiers de Akim Ziyech tenteront de rajouter une seconde étoile sur leurs maillots après celle décrochée il y a  plus de 40 ans.

En 19 participations à cette messe africaine de football, le Maroc n’a remporté le trophée continental qu’une seule fois, en 1976. Médaillé de bronze vers les années 80, la sélection marocaine était la seule équipe africaine à s’être classée première du classement africain pendant trois ans d’affilée entre 1997 et 1999, mais également à figurer dans le top 10 du classement mondial. En 1972, les Lions de l’Atlas se qualifient pour la première fois de leur histoire à la Coupe d’Afrique des nations. Et ce, après avoir battu tour à tour les Fennecs de l’Algérie ainsi que l’Égypte. Durant cette première participation, le Maroc n’a remporté aucune victoire ni concédé de défaite. Accompagné du Congo, du Soudan et de la RD-Congo, les Marocains ont inscrit 3 buts et glané 3 points. Qualifié pour la deuxième fois à la CAN 1976 organisée en Ethiopie, le Maroc avait marché sur l’eau durant cette édition. Logé dans le groupe B aux côtés du Soudan, du Zaïre -actuelle RD-Congo- et du Nigeria, le Maroc affronte pour son premier match les Soudanais et fait un match nul sur le score de deux buts à deux. Les Lions de l’Atlas ont affronté ensuite les Léopards de Ndaye Mutumbula, tenant du titre de la dernière édition et remportent la rencontre grâce à une réalisation de Abdelâali Zahraoui à la 80ème minute permettant aux Marocains d’empocher deux points supplémentaires. Puis lors du dernier match du groupe, les Marocains affrontent les Super Eagles du Nigeria qu’ils battent par le score de 3-1. Qualifié au second tour, le Maroc affronte l’Égypte. Score final: 2-1. Ensuite, les Lions de l’Atlas retrouvent les Supers Eagles qu’ils battent de nouveau par 2-1. Pratiquement champion avec 4 points, le Maroc devait effectuer son dernier match décisif face à la Guinée qui ne disposait que 3 points. Une victoire des Guinéens serait fatale pour le Maroc qui devait se contenter d’un match nul. Mais la finale a tourné rapidement à l’avantage des Guinéens qui marquent le premier but à la 33ème minute. Les Lions de l’Atlas qui étaient donc en train de laisser filer leur chance de soulever leur tout premier sacre tant convoité de la compétition, lèvent le suspense et égalisent de justesse à la 86ème minute grâce à Ahmed Makrouh qui offre donc le premier et unique titre africain au Maroc. En 1980, il prit la troisième place, en battant l’Égypte sur le score de 2 buts à 0. En 1982 et 1984, les Lions de l’Atlas brillent par leur absence car étant disqualifiés lors des éliminatoires. En 1986, le Maroc refait surface et termine la compétition à la quatrième place, battue par la Côte d’Ivoire sur le score de 3-2. Lors de la CAN 1988, à domicile, le Maroc termine premier de son groupe, mais est battu par le Cameroun en demi-finale, et prend la quatrième place en s’inclinant par 4-3 aux tirs au but contre l’Algérie. Après des passages à vide à la CAN 1994, 1996, 1998, 2002 et 2002, les Lions de l’Atlas ont réapparu à la CAN 2004 organisée en Tunisie. Menée par des joueurs talentueux comme la star Bordelaise de l’époque Marouane Chamack et Youssouf Hadji de Nancy Lorraine en France, la sélection marocaine avait disputé la finale contre les Aigles du Carthage de la Tunisie qui jouaient sur leur propre terre. Une finale remportée par les Tunisiens sur le score de 2-1. En 2006, les Marocains sont logés dans le groupe A aux côtés de l’Égypte, pays organisateur, de la Côte d’Ivoire et de la Libye. Pour son premier match face aux Éléphants, les Lions d’Atlas ont été battus sur le score de 1-0. Le match suivant l’avait opposé à l’Égypte devant son public, les Marocains arrachent le nul et aussi face à la Libye. L’équipe termine 3ème avec deux points tout juste devant la Libye. Lors de la CAN 2008 organisée par le Ghana, le Maroc est logé dans le groupe A en compagnie du pays organisateur, de la Guinée et de la Namibie. Les Lions de l’Atlas débuteront la compétition avec les chapeaux de roue en écrasant la Namibie sur le score de 5-1. Malheureusement, la blessure d’Alloudi durant la rencontre avait privée l’équipe marocaine de son principal atout et a perdu ensuite ses deux matchs par 3-2 face à la Guinée et 2-0 devant le Ghana. En 2010, la sélection marocaine n’a pas pu valider son ticket pour cette grâce messe continentale. Qualifiés pour le CAN 2012, les Lions de l’Atlas signent leur 14ème participation à la compétition majeure du continent africain. Comme lors des éditions précédentes, le Maroc est logé dans le même groupe que le pays hôte, le Gabon, la Tunisie et le Niger. L’équipe a débuté très mal la compétition avec une première défaite face à la Tunisie sur le score de 2-1. Ensuite, face au pays organisateur, les Marocains chutent par 3-2. Deux défaites en deux sorties, synonyme d’élimination pour le Maroc malgré sa victoire contre le Niger lors de la dernière rencontre de la phase des groupes. A l’occasion de la CAN 2013 qui avait eu lieu en Afrique du Sud, le Maroc tombe dans le groupe A avec le pays organisateur, le Cap-Vert ainsi que l’Angola. Après des prestations décevantes, les Lions d’Atlas sont éliminés dès le premier tour. Désigné pays-hôte de la CAN 2015, la Fédération marocaine de football avait décidé d’annuler la compétition de suite de la maladie à virus Ebola, afin de préserver la sécurité des citoyens marocains. Le président de la CAF de l’époque, Issa Ayatou, a aussi décidé de pénaliser le Maroc en l’excluant de la compétition qui a finalement été déplacé en Guinée équatoriale.

2016, naissance d’une nouvelle génération dorée

En février 2016, Hervé Renard est officiellement nommé nouveau sélectionneur du Maroc. Le Français décide de s’en passer de plusieurs ex-joueurs principaux pour recourir aux nouveaux jeunes joueurs évoluant en Europe et à leur compétition locale, comprenez leur Ligue I dénommée Botola Pro. Avec une équipe très soudée, dotée de beaucoup de talents tels que la star de l’Ajax Amsterdam Hakim Ziyech, Sofiane Boufalou et Achraf Hakimi du Réal Madrid prêté à Borussia Dortmund, l’équipe s’est qualifiée très vite à la CAN 2017 au Gabon. Ils ont débuté leur compagne africaine sur une défaite face aux Léopards de la RD-Congo. Match perdu sur un score étriqué d’un but à zéro, avec une réalisation d’un certain Junior Kabananga. Malgré ce mauvais début, l’équipe marocaine a relevé la tête et a enchaîné sur une série de victoires face au Togo sur le score de 3-1, puis la Côte d’Ivoire sur la marque d’un but à zéro. Deux victoires contre une défaite en 3 matches joués, et avec 6 points dans leur  panier, les Lions d’Atlas se qualifient au second tour de la compétition derrière les Léopards de la RD-Congo premiers du groupe B avec 7 points. En quart de finale, ils ont croisé le fer face à l’Egypte. Après une rencontre largement dominée par les Marocains, un corner tombe malheureusement à la 87ème minute en faveur des Egyptiens. Une erreur défensive de Medhi Benatia a mis alors un terme à la CAN 2017 pour le Maroc, score finale: 1-0. Depuis 2004, les Marocains n’avaient encore jamais joué les quarts de finals d’une Coupe d’Afrique.

Roddy Grâce BOSAKWA

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom