Le cahier des charges de la 9ème édition remis à Amos Mbayo

0

Le ministre RD-congolais des Sports et loisirs, Marcel Amos Mbayo Kitenge, a officiellement réceptionné le mercredi 6 novembre à Paris, le cahier des charges des 9èmes Jeux de la francophonie des mains de la Directrice de ces jeux, Zeina Mina. C’était après une séance de travail entre la délégation RD-congolaise et le bureau de la Direction des jeux.

Emu suite au choix de la RD-Congo comme pays-hôte des Jeux de la francophonie, Amos Mbayo n’a pas caché sa satisfaction quant à ce. «C’est pour nous une grande satisfaction. La RD-Congo est très fier d’organiser ces jeux. Présentement la tenue de ces jeux habite tous les RD-congolais. Et aujourd’hui nous sommes venus nous acquérir de certaines  situations liés à la venue prochaine des experts de différentes fédérations à Kinshasa. Dès notre retour au pays, nous nous emploierons à tout mettre en œuvre afin de les accueillir dignement» a déclaré le patron du sport RD-congolais. Plus grand pays francophone, le choix porté sur le pays des Léopards n’est que justice. En effet, c’est une marque de reconnaissance de la place qu’occupe la RD-Congo dans la francophonie.  A en croire le ministre des Sports, c’est une grande fierté d’organiser ce grand rendez-vous sportif regroupant tous les pays francophones du monde. «La RD-Congo est une grande nation francophone dans le monde, c’est donc une grande fierté d’abriter ces jeux sur nos terres. Et nous ferons de notre mieux afin de relever ce défi» s’est-il exprimé. Contrairement au reste des pays ayant organisé ces assises, la RD-Congo n’a que 2 ans au lieu de 4 comme l’exige le principe lié à l’organisation. Une situation qui ne décourage pas le numéro du Sport. En vrai homme de foi, Amos Mbayo a dit sa détermination quant à une organisation réussit. «L’impossible n’étant pas RD-congolais, nous abriterons bel et bien ces jeux bien que nous ayons reçu l’organisation en retard. Qu’à cela ne tienne nous ferons l’impossible durant ce temps pour nous mettre à jour. Nous avons une certaine dynamique pour organiser les choses et d’ici 2021 tout sera prêt» a-t-il frappé.

Conscient de l’opportunité que représente ce grand rendez-vous sportif dans la vente de l’image du pays, Amos Mbayo promet un accueil chaleureux aux différentes délégations qui prendront part du 23 juillet au 1er aout 2021. Mais aussi, faire découvrir à tous ces visiteurs la joie de vivre des RD-congolais dont l’image véhiculé à travers plusieurs médias est celle d’un peuple meurtri. «Nous mettront tout en œuvre pour que les différentes délégations qui fouleront le sol RD-congolaise puissent se rendre compte de l’effectivité de la vie en RD-Congo», s’est-il exprimé. Et de conclure: «A travers ces assises, nous voulons donner une image positive au monde car les différentes informations font état de calamité comme le quotidien du peuple RD-Congo».Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom