Kikuni poursuit Omari en justice

0

Pour non-respect de contrat et propos injurieux de Constant Omari à l’encontre de Seth Kikuni, le patron de la société KMSI attaque la Fédération congolaise de football association -FECOFA- en justice. Pour cause, l’ordre teinté d’injures intimé par le président de la FECOFA aux joueurs de ne pas porter les vêtements de la marque Özel Trendz. «Ce petit con-là, qui a livré les équipements…Ne portez plus ces costumes! Vous entendez? Ne portez plus ces costumes! Vous les remballez et vous restituez! Un voyou…», a ordonné Omari aux joueurs et aux membres du staff des Léopards. Suite à ce refus, Seth Kikuni a décidé de saisir la justice. «KMSI et Seth Kikuni ont consulté Me Théodore Ngoy -avocat, homme intègre et ex-candidat président de la République- en qualité de Conseil pour saisir les juridictions compétentes contre la violation du contrat KMSI-FECOFA par la FECOFA, qui a refusé gratuitement de faire porter nos costumes aux Léopards et contre les propos injurieux et diffamatoires de son Président», a annoncé Seth Kikuni jeudi. Auparavant, l’habilleur avait envoyé une lettre de mise en demeure à Constant Omari pour n’avoir pas respecté les clauses de leur partenariat. Composés de 65 personnes, les joueurs et staffs des Léopards  devraient être habillés par la marque Özel Trendz de KMSI, ligne de vêtements de Seth Kikuni censée habiller les Léopards durant la CAN 2019 pour un montant global d’USD 77 000.

Un tweet a mis l’huile au feu

Après la déroute des Léopards face aux Crânes de l’Ouganda, Seth Kikuni a tweeté: «Conflit interne, irresponsabilité, manque de professionnalisme et poursuite de l’intérêt personnel des cadres influents de la FECOFA ont créé hier soir des frustrations graves au sein de l’équipe nationale pourtant motivée. Ils ont tout saboté. Ibenge n’y est pour rien».

Une pilule dure à avaler pour Omari qui, constant comme son prénom, s’est présenté très en colère dans une réunion avec les joueurs, traitant Seth Kikuni de «petit con» et de « voyou », en violation des textes qui régissent le mouvement olympique. En réaction, Kikuni a dit, jeudi 27 juin sur son compte Twitter, avoir engagé Maître Théodore Ngoy, ex-candidat président de la République, pour suivre ce dossier. Entre KMSI et FECOFA, le deal aura vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom