Foreman attendu à Kinshasa, 45 ans après

0

A l’occasion de la commémoration du combat du siècle, qualifié de Rumble in the jungle et immortalisé dans la chanson d’un célèbre artiste américain, Georges Foreman a annoncé sa venue à Kinshasa, ville qu’il n’a plus revenue plus de Quatre décennies après. Cet évènement correspond avec la réouverture du stade Tata Raphaël de la Kethule réhabilité par Divo International. Adversaire de Mohammed Ali pour le titre de champion du monde des poids lourds de boxe, qui s’est tenu à Kinshasa dans la nuit du 29 au 30 octobre 1974, Foreman s’est dit excité à l’idée de fouler de nouveau le sol RD-Congolais. «Je suis excité à l’idée de retourner pour la première fois en RDC, 45 ans après», déclare l’ancien champion de boxe, alors qu’il recevait Deo Kasongo, le patron de Divo international dans sa résidence de Houston, aux USA. Soit dit rn passant, après le combat historique qui l’a vu perdre sa couronne au profit de Mohammed Ali par K.O. au 8e round, George Foreman est revenu dans la capitale pour une campagne d’évangélisation dans quelques communes de Kinshasa.  L’annonce de cette double activité a été faite lundi 19 août 2019 par l’initiateur de cet événement, Déo Kasongo, via les réseaux sociaux. «Après avoir passé 2 heures avec Georges Foreman, je suis plus motivé que jamais! Quel plaisir d’avoir été reçu dans sa maison à Houston. Nous allons réécrire une belle histoire avec la RD-Congo en l’honneur», a-t-il tweeté.

 A en croire le patron de Divo international, le stade Tata Raphaël fera peau neuve d’ici le 7 décembre prochain. «On termine d’abord la partie stade de football et la piste athlétique», a-t-il annoncé, lors d’une conférence de presse diffusée en direct sur Top Congo FM.  Dans le souci d’offrir au RD-congolais un spectacle digne de ce nom, les organisateurs entendent travailler en parfaite collaboration avec la Fédération congolaise de boxe. Une correspondance a même été adressée à la fédération de boxe à ce sujet par les organisateurs.

De son côté, Georges Foreman dit vouloir prendre sa revanche à Kinshasa. Il a conclu d’être à Kinshasa où il devrait «annoncer deux grands événements sportifs majeurs qu’il devra parrainer personnellement». A en croire Deo Kasongo, le célèbre Foreman regrette ne pas avoir battu le rebelle Mohamed Ali. «J’aurais dû gagner ce combat, je veux une revanche», a dit le champion sous le signe du souvenir.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom