Emmanuel Bola, le joyau de Maniema Union

0

Passé de l’AS Nyuki à Maniema Union cette saison, Emmanuel Bola Lobota a, à cette occasion, multiplié ses chances de faire parler de son talent. Issu du centre de formation d’Ujana, Emmanuel Bola, communément appelé «Manus», est devenu dans la foulée abeille de Butembo, affiche déjà un avenir prometteur. A seulement 18 ans à peine, le jeune adolescent va vite, très vite, sur et en dehors du terrain. Preuve est la négociation de son transfert à Maniema Union. Pour les moins bien ficelé les révélations de Ndembo.net dans un article publié dimanche 08 septembre et intitulé «Zoom sur Manus Bola, la nouvelle star de la VL1» et dont les bonnes feuilles sont révélées ce jour par l’apparition de ce lundi.  Après 4 journées, Bola a déjà fait parler la poudre à trois reprises. De quoi se faire une place aux côtés de Jackson Muleka et Joël Beya, au classement des buteurs du championnat national. Percutant balle au pied et tueur devant les buts, Bola est la nouvelle attraction de la VL1. Dans une rencontre de 2-2, âprement disputée entre son club et Lubumbashi Sport dimanche 08 Septembre 2019, «Manus» Bola a captivé tous les habitants de la ville cuprifère présents au stade. Déclencheur du second but des siens, très remarquable dans l’arène de la Vodacom Ligue 1, Bola semblait tout simplement avoir le don de tout transformé en or. Avec sa coupe de cheveux teintés, celui qui arbore toujours le dossard floqué de numéro 18 fait la misère de défenses. A Butembo, Goma et Kindu, le gamin est déjà bien parti pour se tresser la couronne  d’une star alors qu’il vient d’être majeur. Les avis sont unanimes quant à son talent, le garçon est promis à un bel avenir, s’accorde-t-on à affirmer. «Sa taille et son style de jeu rappellent un peu à une certain Trésor Mputu lors de ses débuts. C’est un futur très grand à condition de bien gérer sa carrière», fait savoir un journaliste sportif du coin, ému de constater la sélection Bola dans l’équipe du CHAN. Pour une saison qui pourrait être historique et qui sonne comme le réveil pour celui qui se considère déjà comme le joyau des abeilles de Butembo, ses prochains adversaires sont prévenus… Roddy Grâce BOSAKWA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom