Eliminé de la CAF-C1, Mazembe met le cap sur la Linafoot

0

Les quintuples champions d’Afrique devront tenter d’ajouter une sixième étoile sur leur maillot lors de la prochaine édition de la Ligue de Champions de la CAF qui ouvrira ses portes dans 3 mois. Samedi 04 mai dernier à Kamalondo, antre mythique des «Badianguena»,  la magie lushoise n’a pas opéré. Accroché par l’Espérance de Tunis, les Corbeaux ont quitté la compétition à la porte de la finale. Une quatrième disqualification consécutive des noir et blanc katangais du à un manque de lucidité des attaquants lushois. «On a eu une mauvaise entame dans cette rencontre retour, la première période a été indécise pour nous», a déclaré Frédéric Kitenge, manager du TP Mazembe à l’issue de la rencontre. A l’en croire, il est peut être grand temps que le club se sépare de vieux joueurs pour faire confiance à la jeunesse. «A mon avis, l’équipe qui a terminé le match a bien joué que celle qui a commencé. Et  il y a lieu de signifier que le rajeunissement de l’équipe s’impose. Le TP Mazembe ne doit plus continuer à compter sur la nostalgie», a-t-il laissé entendre. Et de poursuivre: «Si cette jeunesse avait pris les choses en main, on se serait qualifié. On doit maintenant tourner notre regard vers le championnat national. L’objectif est de bien négocier la fin de ce championnat, ce qui nous permettra encore une nouvelle fois de se préparer pour la prochaine édition de la Ligue des Champions de la CAF». Un coup dur qui n’a pas laissé indifférent Jean Pierre Lisanga Bonganga, ministre intérimaire des Sports. «Nous avons été très attentif pour conduire Mazembe en finale de la ligue des champions. Nos athlètes sont tombés arme à la main. Mazembe continuera à faire la fierté du  pays comme il en a l’habitude», a reconnu le ministre. Mazembe se devait de tirer son épingle  de jeu. Mais hélas! Ça n’a pas tenu. «La chance nous a tourné le dos. Et pourtant on avait le match en mains et il nous a manqué de la concentration», s’est lamenté le coach adjoint de Mazembe. Et de poursuivre: «On s’est crée beaucoup d’occasion, mais on n’a pas pu en profiter au maximum. Le groupe était déterminer à jouer la finale et pourquoi pas aussi de remporter le sacre tant convoité. Ça aurait été pour nous un beau cadeau qu’on aurait pu offrir à notre président du club. Mais malheureusement on a été écarté de la compétition  sur le score d’un but à zéro dans l’ensemble de deux matches, soit 1-0  en Tunisie et 0-0 ici à Lubumbashi». Des efforts que le coach tunisien reconnait à l’issue d’une rencontre dominée de bout en bout par les corbeaux de Lubumbashi. «Je tiens à faciliter le TP Mazembe pour le deux rencontres disputées.  Je crois qu’on est très content d’être en finale de Ligue des Champions pour la deuxième fois consécutive», s’est-il exprimé. Qualifiée pour sa deuxième finale consécutive en Ligue des champions, l’Esperance de Tunis affrontera le Wydad Athletic de Casablanca, qui se défait du club Sud africain de Mamelodi Sundowns sur le score de 2-1 lors du match aller et 0-0 en Afrique du Sud. La finale aller aura lieu le 24 mai et le retour le 31 mai.

Roddy Grâce BOSAKWA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom