CAN 2019: Les Léopards lavent l’affront et s’en vont en prière

0

Alors que personne ne s’y attendait, les Léopards se sont imposés sur les Warriors par un score fleuve de 4 buts à 0. Grace à cette victoire, les coéquipiers de Youssouf Mulumbu ont soigné leur goal average. Sur ce, les chances de se qualifier au second tour de la compétition, à condition que dans les groupes D, E et F les troisièmes aient au minimum moins un but de  goal average. Pour l’instant, il faudrait aux RD-Congolais de faires leurs prières pour qu’au moins un prétendant à la troisième place encaissent énormément de but.

Ils l’on fait! Battre le Zimbabwe avec un score lourd est un pari gagné par Ibenge et sa troupe, dimanche 30 juin au stade du 30 juin du Caire, sur l’avenue Lumumba. Comme se nomme le stade égyptien, 30 juin, ce jour aussi important pour le peuple RD-congolais qui fête ses 59 ans d’indépendance, a permis aux Léopards de marcher sur l’eau face aux Warriors. Il a fallu un doublé de Cédric Bakambu, un but de Bolingi et de Britt Assombalanga pour faire effondrer les espoirs des Zimbabwéens. Battus lors de deux premières journées de la phase des groupes, les Léopards on attendu la dernière journée pour se creuser un trou de quatre buts à remonter. Entre deux bouffées d’émotions, Ibenge a donc pu se rappeler comment son groupe a renversé tous les obstacles ou presque sur son passage, en une phase finale d’une CAN. Et pourtant, à la fin de la deuxième journée de la phase des groupes, les Léopards n’en menaient donc rien du tout avec zéro point et quatre buts encaissés en deux matches joués. La sélection RD-congolaise a remonté la pente avec 4 buts, ramenant ainsi sa différence des buts encaissés à zéro. De quoi rêver à une qualification pour le second tour. Malgré, leur blessures, notamment celle de Mputu et Bolingi, Léopards ont continué à avancer. «Quand vous avez perdu le premier match en déjouant et le second sans démériter, c’est difficile de remotiver ses troupes. Il fallait parfois hausser le ton, c’est ce que j’ai fais et voilà le résultat», a déclaré Florent Ibenge, qui a du se délecter du nouveau récital de ses poulains pendant la conférence de presse d’après match. Un match fou, avec quatre buts, et Jonathan Bolingi,  qui a fêté de plus belle de manière ses 25 ans d’anniversaire. Mais, déjà, malgré la fatigue, les absents, dont Paul-José Mpoku, Bolasie et autres… les Léopards n’avaient pas abdiqué, montrant des ressources inattendues.

Bakambu: ses premiers buts en CAN

Après deux journées muettes, le sérial buteur de Beijing Guoan est sorti de son silence. Le patron de l’attaque RD-congolaise a fait la différence en seconde période, sa présence démobilisant une partie de la défense zimbabwéenne. Tout comme son doublé a été le fruit d’un coup de génie d’Issama Mpeko et de Britt Assombalonga. Une rencontre pleinement réussie où «Bakagoal» semblait avoir  le don de tout transformer en or. «La RD-Congo ne devait pas se permettre de sortir de la compétition avec zéro point, on a tout donné et on a été récompensé. Et je tiens a félicité mon équipe et tout ceux qui ont cru en nous», se réjoui Cédric Bakambu. Et de poursuivre: «On s’avait que aujourd’hui était notre dernière chance et on l’a saisie, maintenant on va attendre les rencontres des autres groupes. Tout le monde a mouillé le maillot et je souhaite une bonne fête de l’indépendance à tout le peuple RD-congolais, c’est le cadeau qu’on voulait leur offrir. On va continuer à croire en la qualification, puisque je suis un croyant et il n’y a pas de hasard dans la vie. On laisse tout entre les mains de l’Eternel», a-t-il conclu. L’ancien joueur du FC Villareal et ses coéquipiers doivent attendre les résultats des autres groupes qui joueront ce lundi pour célébrer leur qualification au second tour dans cette première CAN à 24 nations. Affaire à suivre cet après midi…

Roddy Grâce BOSAKWA   

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom