CAN 2019: le Nigeria, un sérieux prétendant au titre

0

Initialement surnommés Green Eagles -Aigles verts en français-, en référence à la couleur du maillot, les Nigérians deviennent les Super Eagles à la fin des années 1980. Logés dans le groupe B en compagnie du Burundi, du Madagascar et de la Guinée, les Nigérians disputeront leur 18ème Coupe d’Afrique des nations -CAN- avec comme objectif, soulever un 4ème sacre.

Le Nigeria a remporté la Coupe d’Afrique des nations à trois reprises en 1980, 1994 et 2013. En dix-sept participations, ce pays a terminé 14 fois sur le podium du tournoi continental, un record ! Le Nigeria est de plus en 1996 la première sélection africaine à avoir remporter la médaille d’or aux Jeux olympiques. Les Super Eagles ont fait leurs débuts en compétition internationale à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations 1963 au Ghana, où ils étaient repêchés à la suite de la disqualification de la Guinée, mais n’en passent pas le premier tour. De 1964 à 1974, l’équipe du Nigeria de football ne se qualifiée à aucune autre Coupe d’Afrique, sans parler de la Coupe du monde dont l’accès était alors très difficile pour les sélections africaines. Elle a remportée les Jeux africains de 1973, sur sa propre terre, en battant l’Égypte en demi-finale puis la Guinée en finale. Les Supers Eagles ont ouvert leur palmarès international en remportant le titre africain lors de la CAN 1980 à domicile, après avoir battu la Tanzanie par 3-1 et l’Égypte sur le score de 1-0. Et ils ont terminé leur périple de la phase des groupes en  faisant un match nul et vierge contre la Côte d’Ivoire.  Conduits par sélectionneur brésilien Otto Glória, ils accèdent pour la 3ème fois d’affilée aux demi-finales. Ils y battent cette fois le Maroc par 1-0 et en finale prennent le dessus sur l’Algérie,  par 3-0, devant les 80. 000 spectateurs du Surelere Stadium de Lagos, grâce à un doublet d’Odegbami et un but de Lawal. Vers les années 1980, le Nigeria connaît des performances irrégulières sur le plan mondial. Mais sur le plan continental, il atteint 3 fois la finale de la CAN, en 1984, 1988 et 1990, pour autant de défaites, face au Cameroun, deux fois, et à l’Algérie, pays hôte en 1990. Le Nigeria a fait son retour au sommet du football africain vers les années 90. Après avoir été  écarté en demi-finale de la CAN 1992 face au Ghana d’Abedi Pelé, il se qualifie pour la première fois à la Coupe du monde en octobre 1993, en devançant notamment la Côte d’Ivoire, championne d’Afrique en titre. Au printemps, c’est la confirmation lors de la CAN en Tunisie, où le Nigeria élimine tour à tour la RD-Congo par 2-0, la Côte d’Ivoire aux tirs au but, 4-2-après un nul de 2 buts -, et en finale la Zambie sur le score de 2-1 pour remporter assez logiquement une 2ème couronne continentale. Yekini, meilleur buteur du tournoi, est accompagné dans l’équipe type de la compétition par les défenseurs Litana et Iroha et les milieux de terrain Augustine Jay Jay Okocha et Amokachi.

Auréolés d’une médaille d’or à la CA N 1994, les Supers Eagles sont allés comme favoris à la Coupe du monde aux États-Unis.  Lors de leur entrée en lice en phase des groupes, les Litina, Okocha, Akomachi et autres… ont levé le suspense en giflant la Bulgarie sur le score de 3-0, avant de courber l’échine devant l’Argentine par 2-1. Lors de leur 3ème sortie en phase des groupes, ils se sont qualifiés pour leur tout premier  8ème de finale en écartant la Grèce par 2-0. Après avoir créé la sensation en menant au score  pendant l’heure de jeu grâce à un but d’Amuneke, les Supers Eagles ont vu Lascuadra Azurra remettre le pendule à l’heure par l’entremise de la star milanaise de l’époque, Roberto Baggio à deux minutes de la fin du match. Pendant les prolongations, la magie de Baggio a encore frappée ! Le joueur de Milan AC et ballon d’or 1994, a fait  parler la poudre une seconde fois et offre la qualification à l’Italie. Quelques mois plus tard, les Super Eagles ont essuyé leur larme en  remportant la Coupe afro-asiatique des nations face à l’Ouzbékistan, vainqueur des Jeux asiatiques de 1994.

L’apothéose des Super Eagles

Champions du monde U17 en 1993, Le Nigeria a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques d’Atlanta, sur le sol du pays de l’oncle Sam. Au cours de ses assises,  la sélection nigériane a brisée la politesse aux ainés en tutoyant le grand Brésil de Bebeto en demi-finale sur la marque de 4-3 après les prolongations, puis l’Argentine de Hernán Crespo en finale par 3-2. Qualifié à la fête de la fine fleur du football mondiale française en 1998, pour la 2ème  fois d’affilée avec comme sélectionneur Bora Milutinović, les Nigérians ont terminé de nouveau en tête de leur groupe avec une génération des joueurs talentueux tels que Jay Jay Okocha et Nwankwo Nkanu. Ils sont entrés dans la compétition en battant l’Espagne de Hierro par 3-2, un succès qui est resté parmi les plus marquants de l’histoire de la sélection, puis la Bulgarie, sur le score 1-0. Déjà qualifiés pour les 8ème de finale, ils subissent une défaite sans conséquence face au Paraguay. Et au second tour ils sont écartés du tournoi par le Danemark sur le score de 4 buts à 1. En 2002, après avoir connu la déception d’une élimination en demi-finale de la CAN face au Sénégal, le Nigeria s’est déplacé au Japon pour participer à sa troisième Coupe du monde d’affilée, où le tirage au sort l’a envoyé dans le «groupe de la mort». Les Supers Eagles ont fait un passage à vide et sont éliminés de la compétition sans remporter le moindre match. Après avoir manqué la CAN 2012 organisé au Gabon et en Guinée-Equatoriale, le Nigéria revient avec la rage de vaincre à la CAN 2013 qui a eu lieu au pays de Nelson Mandela. Ils ont accédé en finale de cette compétition continentale en battant le Burkina Faso par 1-0, sur un but de Sunday Mba. Et ont remporté leur 3ème sacre tant convoité sous la houlette du regretté sélectionneur Stephen Keshi. En 2014, le Nigeria se qualifie pour sa 5ème Coupe du monde, organisée au Brésil. Après un match nul et vierge contre l’Iran, les Nigérians ont battu la Bosnie-Herzégovine sur le score de 1-0 grâce à un but du sociétaire d’Everton à l’époque, Peter Odemwingie. Ils se sont inclinés face à l’Argentine de Lionel Messi sur le score de 3-2, après des doublés de la star barcelonaise et Ahmed Musa. Malgré la défaite, ils se sont tout de même qualifiés pour le second tour. Ils ont affronté les Bleus de l’équipe de France en huitièmes de finale. Ils ont ouvert la marque en premier par Emmanuel Emenike à la 19ème minute, mais le but  a été annulé de justesse pour hors-jeu. C’est finalement Paul Pogba qui a ouvert le score pour la France à la 79ème minute, et un autogoal de Joseph Yobo porte le score à 2-0 dans les arrêts de jeu. En juin 2018, le Nigeria  a débuté la Coupe du monde russe avec un match perdu  par 2-0 contre la Croatie, puis une victoire de 2-0 contre l’Islande, grâce à un doublé du joueur du CSK Moscou Ahmed Musa. Il ne leur a  suffit qu’un petit point contre l’Argentine pour accéder aux huitièmes de finale. Mais hélas ! Ils ont perdu le match par 2 buts à 1 face à l’Albiceleste qui est considéré comme leur bête noire en coupe du monde, suite à un dernier but encaissé à cinq minutes de la fin du temps réglementaire.

Statistiques des Super Eagles

CAN

Phases finales: 17

Titre: 3 -en 1980, 1994 et 2013-

2ème place: 4 fois

3ème place: 7 fois

Plus sélectionné: Joseph Yobo  et Vincent Enyeama -101-

Meilleur buteur: Rashidi Yekini -37-

Vainqueur de la CAN en tant que joueur et sélectionneur: Stephen Keshi –en 1994 et 2013

Brice NLANDU

Roddy Grâce BOSAKWA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom